Le tribunal correctionnel de Namur a prononcé vendredi une peine de 5 ans de prison à l’encontre d’un prévenu accusé de participation à une organisation terroriste. Son arrestation immédiate a été demandée, et obtenue, par le parquet.

Un habitant de la province de Namur a pris le 20 décembre 2013 un vol pour Munich puis pour Istanbul en vue de rejoindre les rangs de Daesch et d’aller combattre en Syrie. En 2015, 4 hommes se sont présentés au domicile du prévenu en prétendant que celui-ci était décédé au combat, ils ont voulu emmener son enfant. En 2015, les deux sœurs du même prévenu ont demandé un acte de décès dans la commune où il résidait, en déclarant qu’il était mort en Syrie.

La représentante du parquet fédéral a cependant requis une peine de 5 ans pour participation à une organisation terroriste le 4 juin dernier. « Dans ce type de dossier, il n’est pas rare de prétendre qu’un combattant est mort, avec parfois même des photos sanguinolentes à l’appui, afin de tenter de le protéger de poursuites. Il est parfois surprenant de voir ces prétendus morts revenir à la vie. »