Depuis le début de l'épidémie, 9 personnes ont perdu la vie dans les homes du CPAS gembloutois

Nous évoquions hier les 14 décès survenus depuis le début de l'épidémie de Covid-19 au home d'Harscamp, géré par le CPAS de Namur. Les maisons de repos de CPAS de Gembloux sont également durement touchées. L'Avenir rapporte en effet que 5 personnes sont décédées durant la nuit de mercredi à jeudi au home Saint-Joseph de Grand-Leez et à La Charmille, à Gembloux. Le home Saint-Joseph compte 5 cas positifs et la Charmille 9.

Le bourgmestre Benoît Dispa évoque dans les colonnes de nos confrères une situation "très, très inquiétante", certains membres du personnel étant porteurs du virus. Depuis le début de l'épidémie, 9 personnes ont perdu la vie dans les homes du CPAS gembloutois. Ces dernières heures, une unité Covid a été mise en place dans les homes, afin de distancier les patients atteints du virus des patients sains. Le bourgmestre réclame un testing général au sein des homes de sa commune.

Enfin, le bourgmestre évoque également le cas de la co-popriété du Vert Galant, où 8 décès sont intervenus. Benoît Dispa estime en effet que la structure a été abandonnée par l'Aviq. L'Aviq prcise : "Au niveau de Gembloux, de nombreux contacts ont été pris avec l’ensemble des structures : celles dépendant du CPAS (notamment avec la direction et l’infirmière chef de la Charmille et du home Saint Joseph) mais aussi avec le Vert Galant et ceci bien que cet établissement soit en réalité une copropriété et ne soit donc pas une structure agréée par l’AVIQ.Tous ces contacts ont eu lieu les 2 avril, le 7, 8 et 9 avril. Au niveau du Vert Galant, le gérant de l’établissement a également refusé notre aide. Il faut également rappeler que c’est via l’AVIQ que la structure a reçu des masques, distribués par le biais de la commune et d’infirmières à domicile qui ont assuré la distribution."