709 procès-verbaux pour non-respect du « couvre-feu » ont été dressés depuis son instauration en province de Namur, indique Marie Muselle, commissaire d'arrondissement et gouverneur faisant fonction. Les services de police sont toujours chargés de contrôler le respect de cette mesure de « couvre-feu » comme des autres. La mesure a, comme partout, été prolongée jusqu'au 15 février.

"Si la situation s'est améliorée en province de Namur depuis octobre, elle est loin d'être revenue à la normale et les derniers jours montrent même une augmentation des contaminations. Il convient donc de rester extrêmement vigilant et de continuer à limiter les contacts sociaux et les activités à risques. "

Depuis le 24 octobre, les 5 gouverneurs de la Région wallonne ont pris un arrêté de police qui instaure un « couvre-feu » de 22h00 à 6h00, et étend donc le « couvre-feu » prévu par l'arrêté ministériel de lutte contre le Covid19 (de 0h00 à 5h00).