Le 24 mai 2016, Brandon Bion, 20 ans, était condamné à 20 ans de réclusion par la cour d’assises du Hainaut pour le meurtre de Mustafa Hanoune, commis le 31 juillet 2014 à Coucelles. C’est également en 2014 que le prévenu a recroisé, via Facebook, le chemin d’une amie connue à l’école primaire. Après un rapprochement via les réseaux sociaux, des visites en prison on lieu et les deux protagonistes se mettent en couple. Lors d’une visite hors surveillance à la prison d’Andenne en juillet 2018, les choses se passent mal et la jeune femme, enceinte de 6 mois et demi des œuvres du détenu, est frappée et étranglée. Ce qui a valu à Brandon Bion de se retrouver fin septembre devant le tribunal correctionnel de Namur.

"C’est une relation compliquée et cela a toujours été comme ça. Elle a déjà porté plainte contre moi pour harcèlement, notamment. Je lui ai mis une claque ce jour-là. Elle s’est énervée, nous nous sommes bousculés, elle s’est griffée le visage. Je l’ai repoussée.", expliquait-il

Outre le coup au visage, le tribunal rappelait en septembre dernier au prévenu que celle-ci présentait des marques de strangulation et qu’elle était en état de choc à l’issue de la visite.

Le substitut Hélène Mascart expliquait : « La victime, considérée comme personne vulnérable au vu de sa grossesse, présentait des traces de coups sur le corps et le visage. C’est la prison qui a dénoncé les faits au parquet car la jeune femme ne voulait pas déposer plainte par peur de représailles et parce qu’elle est amoureuse de l’auteur. Celui-ci a d’ailleurs été privé de visites pendant 30 jours. Le prévenu affirme au final que si il est violent, c’est la faute de la victime, qui était hystérique et l’aurait agressé. Il ne s’est pas excusé et ne se remet pas en question. Pire, il l’ a harcelée et menacée de diffuser des clichés d’elle dénudée sur les réseaux sociaux. »

Brandon Bion a été condamné ce lundi à un an de prison et à une amende de 100 euros.