Après le centre culturel et leslogements, voici le parc accessible à tous

"A cheval sur Bomel et Saint-Servais, les anciens abattoirs qui furent construits fin des années 30 relèvent plus d’un style moderniste qu’Art Déco. Cette architecture, toute en rondeur, relevait du développement de l’école allemande, qui, durant tout le deuxième quart du XXème siècle, était à l’avant-garde européenne. Les constructions étaient fonctionnelles et très soignées. L’architecture des abattoirs allie le béton armé, la brique jaune et la pierre bleue. Une grande harmonie découle de cet ensemble, créée par le contraste entre les pans courbes et orthogonaux. Il s’agissait donc de conserver ce patrimoine industriel remarquable tout en lui donnant une nouvelle fonction", explique l'échevin de la Régie Foncière Arnaud Gavroy.

Sur le site des Abattoirs de Bomel, la Ville a donc investi largement. Dans un premier temps, elle a réhabilité le bâtiment des abattoirs pour en faire un centre culturel ainsi qu’une Bédéthèque au service des citoyens. La rénovation telle qu’elle a été proposée a été réfléchie en termes d’élégance, de simplicité, de polyvalence, d’accessibilité, de mobilité, mais aussi d’intégration au quartier, d’ensoleillement et de conception performante au niveau énergétique.

Dans un deuxième temps, le dispositif a été complété par la construction de logements, de services et de commerces et l’est désormais aussi par l’aménagement d’un espace public, accessible à l’ensemble du quartier. Une dynamique agréable et concrète pour ce faubourg porteur d’une part de l’identité namuroise. Une mutation au cœur de la Ville de demain.

Voici la liste des aménagements extérierus opérés.

LES ABORDS

Le mur existant qui délimite le site le long de la rue de la Pépinière a été démoli pour ouvrir le site sur le quartier. Cette ouverture permet, depuis cette rue, de profiter de la vue du bâtiment des abattoirs et de sa tour bien identifiable, qui n’était auparavant pas très visible.

Le parvis a été aménagé en tant que lieu d’accueil et d’entrée dans le Centre culturel, pour les habitants, les futurs usagers et les visiteurs. Il constitue une invitation à entrer sur ce site. Le parvis comporte quelques places de stationnement. Un dépose minute a été prévu en voirie, rue de la Pépinière afin de gagner de la place pour aménager le parvis. Une signalisation adaptée permet désormais d’en régler le fonctionnement. Le parvis comporte des îlots de végétation afin d’introduire une touche verte dans cette rue, dont l’ambiance actuelle est très minérale. L’un de ces îlots a été délimité par un muret-banc pour permettre aux usagers et aux promeneurs de s’asseoir.

L’aménagement se veut de qualité : le parvis, l’espace au Nord du Centre culturel, la rue des Artistes ont été revêtus de pavés en pierre récupérés sur le site et ce, dans une démarche à la fois patrimoniale (mémoire du site), d’économie et de développement durable. Des circulations en béton ont été prévues pour les PMR.

Au Nord, le site est accessible par un espace partagé. L’accès technique de la grande salle du Centre culturel communique vers cet espace. Douze places de stationnement dont deux pour PMR ont été créées. Une aire de manœuvre a été aménagée devant la Peausserie pour les véhicules autorisés et les véhicules de secours. L’accès à ces places de stationnement est contrôlé par un dispositif de bornes escamotables géré à distance par la Ville de Namur. Des potelets amovibles par clef ont été implantés entre l’espace partagé et l’esplanade pour empêcher le bouclage du site par les véhicules en direction de la rue Piret-Pauchet. Ce bouclage est possible par les véhicules de secours disposant de clé spécifique pour l’enlèvement des potelets amovibles.

Une vaste esplanade a été prévue au Sud du site, entre le bâtiment du Centre culturel, la BDthèque, la rue Nanon et la rue Piret-Pauchet. De plain-pied sur l’ensemble de sa surface, elle a été aménagée pour accueillir des événements tels que : boulodrome, jeux de quilles, brocante, fête des voisins, spectacle en plein air, marché de produits du terroir, … ou tout simplement des jeux de ballon.

A droite du Centre culturel, une partie de l’esplanade a été revêtue de béton pour permettre le passage des véhicules de livraison et l’accès des PMR. L’utilisation du béton est justifiée par la présence du Houyoux en sous-sol. Côté rue Nanon, l’esplanade est constituée d’un revêtement stabilisé (sol infiltrant) pour marquer la transition vers l’espace plus « jardiné » du site.

A l’extrémité Sud-Est du site, la différence de niveau avec la rue Nanon a permis de créer un amphithéâtre de plein air composé de gradins en béton avec assise en bois pour un meilleur confort. A proximité des gradins, des murets-banquettes encadrent l’esplanade pour accueillir le public au cours des évènements populaires et culturels.

Un accès carrossable par la rue Piret-Pauchet comporte un dispositif de bornes escamotables géré à distance par la Ville de Namur.

Le mobilier tel que les bancs, corbeilles à déchets et luminaires a été choisi sur base des indications des Services de la Ville de Namur pour leur résistance au vandalisme et dans un souci d’uniformiser le mobilier à l’échelle de la Cité mosane.

L’éclairage du site est désormais sécurisant et permet de conférer une ambiance agréable, tout en consommant peu d’énergie, raison pour laquelle les points lumineux ont été équipés de source de type LED.

Des aires de stationnement vélos ont été installées, sur l’esplanade et dans l’espace partagé.

LE PARC

Entre la BDthèque et la rue Nanon, un parc public a été créé, espace vert de promenade, de jeux, de détente et de contemplation. Les zones gazonnées et les cheminements sont propices à l’accueil d’œuvres d’art ou de land-art.

Des murets de soutènement en gabions règlent la dénivellation entre le site et la rue Nanon. Ils constituent des terrasses gazonnées et plantées d’un verger haute tige de pommiers ornementaux. Entre ces murets, un chemin de promenade en pente relie le site à la rue Nanon.

En vue de conserver des traces patrimoniales de l’ancien aménagement, les faces vues des gabions sont appareillées avec des pavés en pierre et des moellons issus des revêtements et des murs d’enceinte démontés sur le site.

A la demande du comité de quartier de Bomel, une plaine de jeux pour les petits (2-6 ans) a été aménagée à proximité de l’esplanade et de cette cafétéria.

Une aire de jeux a également été aménagée pour les enfants (7-14 ans). Elle comporte des jeux, des murets-bancs pour que les parents puissent s’asseoir. Les aires de jeux présentes sur le site sont entièrement accessibles aux enfants souffrant de handicaps divers. Il s’agit d’une expérience pilote destinée à se diffuser en Wallonie.

Un chemin de promenade bordé d’arbres relie l’espace partagé à la rue Nanon. La pente de chemin est adaptée à la circulation des PMR. Au total, 38 arbres hautes tiges, cépées et solitaires dont 8 fruitiers ornementaux seront plantés sur l’ensemble du site.