Une première agression a eu lieu dimanche 11 novembre, vers 09h30, dans un des immeubles du Bord de Meuse. 

Deux personnes, nées respectivement en 1984 et 1993, ont sonné à la porte de l’habitation d’une personne âgée. Dès l’ouverture de la porte, elles se sont ruées sur la victime et se sont emparées d’un sac à main. Selon le substitut de permanence, les voleurs se seraient peut-être accaparé d’autres objets. 

Les deux gaillards se sont enfuis à pied, sous l’œil attentif d’un témoin. La seconde agression a eu lieu vers midi, dans une habitation de la rue Van Opré à Jambes, selon le même modus operandi. Mais, pas de chance pour eux, la dame qui vient leur ouvrir la porte est armée…de sa canne-béquille ! 

Avec cette « arme redoutable », elle parvient à mettre en fuite les deux voleurs qui seront interpellés par la police un peu plus tard. Le témoin qui les a vus s’enfuir rue Bords de Meuse est formel : ce sont bien les mêmes gaillards qui ont agi rue Van Opré. Il vient de les voir dans le Combi de la police ! Ils ont été privés de liberté et, au moment de mettre sous presse, ils devaient se trouver dans le bureau du Juge d’Instruction.