De nouvelles élections auraient pu avoir lieu le 13 janvier 2013

NAMUR Le groupe ACOR (cdH) a introduit vendredi à son tour un recours auprès du conseil d'Etat pour contester la décision du collège provincial de Namur annulant le scrutin communal du 14 octobre à Assesse.

Mardi, le collège provincial avait annulé le résultat des élections à Assesse, après une réclamation introduite par la liste ALN (de l'ancien bourgmestre Luc Bouveroux, rejeté dans l'opposition) et la découverte de soixante-cinq bulletins excédentaires lors du recomptage du bureau de dépouillement numéro trois.

De nouvelles élections auraient pu avoir lieu le 13 janvier 2013.

Après en avoir discuté avec ses colistiers et avoir consulté son avocat, Pierre Tasiaux, qui devait revêtir l'écharpe mayorale, a décidé d'introduire ce recours estimant que "tout doit être mis en oeuvre pour lever toute incertitude sur les résultats, avant de renvoyer les citoyens d'Assesse aux urnes". Pierre Tasiaux a rappelé qu'aucun accord pré-électoral n'avait été signé.

Hier/Jeudi, Ecolo avait annoncé son intention d'introduire un recours auprès du conseil d'État contre l'annulation du résultat des élections par le collège provincial estimant qu'avant de revoter, il fallait recompter.
Le groupe @ROC (PS), membre de la future tripartite, ne s'est pas encore prononcé sur un éventuel recours mais un suffit pour que le conseil d'Etat soit saisi.
De son côté, le groupe ALN déplore, par la voix de Sébastien Humblet, que ces recours allongent les débats et risquent d'entrainer des élections plus tard que prévu. Il déclare toutefois faire confiance au conseil d'Etat qui, espère-t-il, suivra la décision du collège provincial.

© La Dernière Heure 2012