La cour d’assises de Namur a poursuivi mercredi le procès de Xavier Van Dam, accusé de séquestration, viol, et assassinat sur Wivinne Marion, le 1er novembre 2018 à Namur.

La cour a entendu divers témoins des trajets que l’accusé a réalisés la matinée du 1er novembre. D’abord dans les environs de Boninne puis en bord de Sambre à Flawinne.

Si la compagne de Van Dam, sous certificat médical, ne s’est pas présentée devant le tribunal, des amis de l’accusé ont pris la parole. Alors que Van Dam déclare être victime d’un trou noir de plusieurs heures et s’être ensuite réveillé et avoir découvert le corps de Wivinne Marion dans le coffre de sa voiture, l’un d’eux déclare : « Avec l’alcool, c’était une machine, il tient bien et pouvait boire sans flancher jusque 8h du matin, je ne l’ai jamais vu ne pas se souvenir. » Cet ami confirme que, si il a fait confiance à Van Dam pour le reconduire malgré le fait qu’il avait bu, c ‘est qu’il avait confiance en sa capacité à rester éveillé.

Un autre ami déclare avoir reçu un message de l’accusé qui souhaitait « faire une after ».