Marcel avait 71 ans le 29 février 2016. Ce jour-là, il a proposé à une dame croisée près de la gare de Namur de lui offrir un nouveau téléphone. N’ayant pas de liquide sur lui, il a invité celle-ci à faire le crochet par son appartement. C’est à ce moment qu’il aurait verrouillé la porte et aurait jeté sa victime de 29 ans sur le divan, l’aurait embrassée de force, avant de tenter de la caresser sous sa robe.

Questionné, Marcel confirme avoir offert un téléphone à la personne en question. « On s’est recroisés quelques jours plus tard, elle a alors fait un scandale en rue et je ne comprenais pas pourquoi. Elle voulait abuser de moi financièrement. »

Selon le ministère public, le prévenu aurait menacé de la dénoncer à l’office des étrangers si elle parlait. Il a d’abord même nié tout contact avec la victime, avant d’avouer lui avoir demandé le remboursement du téléphone. « Lors de son audition, il a enchaîné les mensonges. » 18 mois de prison assortis d’un sursis probatoire sont requis.

Le conseil du prévenu, Me Eerdekens, plaide l’acquittement. « Il a été entendu 15 mois après les faits, d’où certaines contradictions dans ses déclarations. Pour le reste, il est cardiaque, infirme, a été opéré des hanches, a des problèmes de souffle, comment aurait-il pu agresser une jeune femme en plein dans la force de l’âge?C’est parole contre parole dans ce dossier. »

Jugement le 29 avril.