En juillet 2020, la société SAGREX a estimé que le gisement de Beez était exploitable jusqu’en 2023. En juin 2021, une réunion d’information a été organisée pour informer les riverains du souhait d’agrandir le terrain d’exploitation du site de la carrière de Beez. Fin 2021, la SA Cimenteries CBR a introduit une demande de permis unique concernant le renouvellement de l’exploitation de la carrière actuelle (85ha) mais également une extension de la zone d’exploitation de 3,60 hectares vers l’est. C’est la Région wallonne qui fait autorité en ce dossier, elle rendra sa décision d’ici fin mai. Le Collège Communal namurois, en séance du 12 avril, a rendu un avis défavorable à la demande de permis. Cet avis fait suite à l’enquête publique, qui a eu lieu du 4 au 18 mars 2022. La Ville a reçu 334 réclamations et une pétition de 503 signatures.

La principale motivation de l’avis défavorable du Collège communal est le rapprochement de l’exploitation des premières habitations et la réduction de la zone tampon, ce qui aurait pour effet incontestable une augmentation des nuisances subies par les habitants de Beez.

Cet avis vient d’être transmis aux fonctionnaire délégué et technique de la Wallonie, autorité compétente pour ce type de dossier. La Ville de Namur espère que la Wallonie soutiendra son avis négatif et répondra ainsi aux craintes des riverains au vu de l’augmentation manifeste des nuisances qu’ils subiraient suite à l’extension de la carrière de Beez.