Le Fort de Saint-Héribert sera ouvert ce week-end. Il propose notamment une balade nature sur le site, présentée par Joelle Ricour et ses amis, le samedi à partir de 13h30. Sur réservation et en respectant les mesures de distanciation sanitaire et le masque.

"La visite du fort se fera d'une certaine manière d'une façon libre, c'est-à-dire que vous aurez un parcours précis à suivre, seul.e, avec votre famille et/ou avec vos amis. Des" plantons" (guides) seront placés à des endroits stratégiques du fort comme dans le haut de la rampe (petit porche), la courtine, le massif central, le débouché d'infanterie et pour terminer la grande salle. Ils pourront vous donner toutes les explications que vous désirez sur le fort et sa longue histoire, puisque nous avons non seulement combattu en Mai 40 mais aussi en Août 1914", précise la Fondation.

"Au fur et à mesure de votre visite, vous rencontrerez d'autres plantons qui vous donnerons des explications de l'endroit ou vous êtes. Cela permettra de respecter sans problème la distance de 1,50m tout en vous informant sur l'histoire du fort et ses anecdotes. En bout de course, grâce aux rencontre des plantons, vous aurez finalement eu toutes les explications sur les différentes parties du fort, et cela, en toute sécurité."

© Fort de Saint Héribert


Le fort présente aussi des expositions sur la guerre de 1940-1945 organisée par le Service Culturel de la Province de Namur. ainsi qu'une exposition artistique proposée par Lieux Communs.

En 1940, l’armée allemande envahissait la Belgique. Débutait alors la Seconde Guerre mondiale, un conflit qui a profondément marqué le territoire namurois et le destin de millions de personnes. C’était, il y a près de 80 ans. Et pourtant, avec la disparition progressive de ses témoins directs, le travail de mémoire n’a jamais été aussi important aujourd’hui, estime la Fondation.

Dans le cadre des commémorations de ce 80e anniversaire, l'exposition "Mes parents ne me disaient pas tout. Mémoires de la Seconde Guerre mondiale en province de Namur" retrace le déroulement du conflit et ses conséquences sur le territoire namurois et sa population. Seize panneaux abordent ainsi l’invasion allemande, l’exode, la libération et le retour des prisonniers tout en passant par l’occupation, la collaboration et la résistance. De plus, afin de préserver la mémoire orale de cette période de l'Histoire, l’exposition accorde une place particulière aux témoignages oraux et écrits des personnes ayant vécu ces événements. 

© Fort de Saint Héribert


Une balade mémorielle se tiendra le dimanche à partir de 13h30 sur inscription. A destination du public familial, elle s'étire sur un parcours de 3 kilomètres autour du fort pour uen durée de deux heures environ. Les spectateurs partiront à la rencontre de personnages qui vivent les derniers moments forts de la guerre. Les petits groupes partiront à 15 minutes d'intervalle.

La visite du fort, les expositions et la balade sont comprises dans le droit d’entrée (5€ pour les adultes, 4€ pour les 12-18 ans, 3€ pour les 6-12 ans, gratuit pour les moins de 6 ans). Bar et petite restauration sur place avec des tablées éloignée de trois mètres les unes des autres.

Infos et réservations: www.fortsaintheribert.be/ et 0478/40.77.78