Cette fois, les riverains de la chaussée de Louvain notamment vont au Conseil d'état

La saga du bus en site propre continue à Bouge. Le comité de quartier du Moulin à vent a introduit une requête en annulation auprès du Conseil d’État à l’encontre du permis d’urbanisme octroyé pour "le site spécial franchissable surélevé en voie centrale d’une bande pour autobus et de 9 arrêts pour autobus Chaussée de Louvain" .

"Fort de la mobilisation des riverains, commerçants et sympathisants qui ont été plus de 1500 à envoyer leurs remarques et propositions à la ville de Namur lors des 2 enquêtes publiques qui se sont tenues en mars et août 2017, le comité de quartier du Moulin à Vent a continué à dialoguer avec les citoyens qui se sont montrés inquiets quant à l’impact des travaux sur leur mobilité dans le quartier et pour certains commerçants sur la mise en péril de leur activité. Soutenu par cet élan de solidarité de tout un quartier, le comité de quartier du MAV a fait étudier par un conseiller juridique la pertinence des réponses données aux questions posées par les réclamants", explique le collectif.

Pour rappel, deux réunions de concertation ont eu lieu entre les habitants et des représentants de : ville de Namur, police locale, région wallonne, SRWT et TEC), consignés dans les PV des deux réunions de concertation (27 mars 2017 et 28 août 2017).

"Les conclusions de cette étude juridique a montré que nombre de questions étaient restées sans réponse, que certaines options du projet manquent de motivation formelle (pas d’étude de mobilité récente sur cet axe de pénétration par exemple), que l’évaluation des incidences était lacunaire", affirme le comité de quartier qui a déposé une requête en annulation auprès du Conseil d’état à l’encontre du permis d’urbanisme octroyé le 8 novembre 2017 par le Fonctionnaire délégué de la Région wallonne à la Société Régionale Wallonne de Transport (SRWT) pour ce projet à la mi-janvier.

Envie d'en savoir davantage? Une réunion d’information à destination des riverains aura lieu ce mardi 6 février 2018 à 19h30 dans les locaux de la salle paroissiale « Notre Maison » place des Tilleuls à Bouge.

On y parlera du recours, mais aussi des « aspects flous » du code de la route concernant ce site spécial franchissable en connexion avec les risques d’atteinte à la sécurité des usagers de cette voirie (franchissement des carrefours, cheminements piéton et cycliste, …), les liens avec le P+R de Champion et le projet de Système de Transport Intelligent (STI)...

Toute information complémentaire concernant l’organisation de cette réunion peut être obtenue soit chez : Hervé de Dorlodot (0475/82.85.65) ou Franz Bodart (0477/96.32.91)