Les Rouges ont pris les Belgradrois à la gorge lesquels n’ont fait que subir.

À l’aller, il n’y avait pas eu photo (91-61) et le retour a épousé la même physionomie, dans le sens inverse cette fois. En ne s’inclinant que de dix points, les visiteurs sont très bien payés tant ils ont fait preuve d’un manque total d’implication.

À six minutes du terme, Loyers menait encore de 26 points (85-61) avant de se relâcher et de laisser les jeunes Cleymans et Heraly atténuer la sévérité des chiffres. "Aucune consigne défensive n’a été respectée en première mi-temps", confie Pascal Chouli. "On devait empêcher Pirlot de dégainer à distance, mais après une minute, il plantait déjà une bombe et cela l’a mis en confiance. On s’est retrouvé en retard sur chaque mouvement local et on a laissé les visités se déplacer trop facilement. Seki Kandi a ainsi pu accélérer à sa guise. Il n’est pas permis d’encaisser 56 points en une mi-temps."

Plus interpellant, hormis trois à quatre minutes de bonne facture au retour des vestiaires, jamais les Belgradois n’ont fait souffler le vent de la révolte. Un manque de niaque inquiétant dans une rencontre aussi importante. "Il reste neuf matches et il est plus que temps de se secouer. Outre le manque d’agressivité, on ne propose pas non plus suffisamment de solutions en possession de balle. On est beaucoup trop spectateur."

Les Loyersois ont donc remis les choses au point. Quand Pirlot, Seki Kandi et Ilongo ont d’autant de bonnes sensations en même temps, il est difficile pour l’opposant de trouver la parade. "Je savais que les premiers instants allaient déterminer la suite des événements", estime Etienne Louvrier. "On avait préparé des schémas bien précis mais encore fallait-il que cela soit suivi d’effets sur le parquet. De Campos a été monstrueux défensivement pour fermer la raquette. On a pu ouvrir des un contre un à Seki Kandi et Pirlot a eu une réussite incroyable d’entrée de jeu."

Avec six victoires, Loyers rejoint son voisin. Le maintien sera une lutte de tous les instants. Courtrai et Wevelgem, les deux derniers, l’ont aussi emporté.


Loyers : Agapit 5 (1x3), Demars 6, Van Doninck 4, Bierman 6 (2x3), Seki Kandi 14, Pirlot 29 (6x3), Guns 10, De Campos 4, Ilongo 12 (2x3).

Belgrade : Beca 10 (2x3), Van Landschoot 7 (1x3), André 10 (1x3), Cassart 1, Sturam 17 (3x3), Cleymans 10, Heraly 4, Hogge 8, Mommer 13 (3x3).

Quarts : 24-19, 32-20, 22-17, 12-24.