Namur

NAMUR

Démolition avant le démarrage du gros œuvre

TRAVAUX La rénovation de l’îlot des Bateliers, c’est LE dossier de cette législature communale. Le futur musée Archéologique de Namur actuellement hébergé à l’ancienne Halle Al’Chair prendra place au cœur d’un quartier urbain où l’on retrouve un nombre impressionnant d’institutions culturelles namuroises. La synergie avec l’autre musée communal, l’hôtel de Groesbeeck de Croix, est délibérée.

Lundi, les grues de l’entreprise Hublet, de Floreffe, ont investi la rue Saintraint pour entamer la démolition de diverses bâtisses du site nécessaires à la rénovation : la maison située à côté de la banderole déroulée lors de la pose de la première pierre du chantier en septembre dernier, ainsi qu’un bâtiment à l’arrière et une partie de l’ancien bâtiment des Bâteliers, qui devra être raccourci d’un étage.

Les travaux ont débuté par la démolition de la maison en façade. “La découverte d’amiante a retardé le chantier de quelques semaines, compte tenu des mesures à prendre pour son évacuation. En vertu du principe de précaution, on ne prend aucun risque en termes de santé publique”, explique l’échevin des Bâtiments, Tanguy Auspert. Cette semaine, la circulation dans le quartier de la cathédrale sera perturbée.

Pour l’heure, la circulation dans la rue est interdite depuis le pont de l’Évêché jusqu’à la rue du Collège. C’est donc parti pour deux ans de travaux. En 2012, tout juste donc avant les élections communales, est programmée l’inauguration du site transformé en îlot muséal. L’entreprise Hublet dispose de 30 jours ouvrables pour mener à bien ses travaux.

Ensuite, l’entreprise Derthe-Istasse entrera en piste dès janvier pour effectuer le gros oeuvre en 250 jours ouvrables.



© La Dernière Heure 2010