Namur

Puisque le conducteur a fait un délit de fuite, il a été privé de liberté et des experts envoyés sur place.

Les circonstances restent encore mystérieuses sur ce qui a provoqué la mort d'un homme d'une trentaine d'années sur une route à Beauraing. Une chose est certaine: une voiture l'a percuté ou lui a roulé dessus. Mais la victime était-elle déjà décédée au moment des faits? C'est la question qui motivé l'envoi d'un expert automobile et d'un médecin légiste.

"Il s'agit d'une route régionale pas du tout éclairée et il y avait du brouillard lorsque l'accient est arrivé, vers 4h45 du matin la nuit de vendredi à samedi", explique la substitute de garde Barbara Marganne. "Le conducteur dit avoir senti quelque chose, mais pensait avoir roulé sur un sanglier. Il ne s'est pas arrêté."

Un témoin a permis d'identifier le véhicule et son propriétaire qui, devant le délit de fuite, a été privé de liberté. Une enquête a été overte pour homicide et délit de fuite.  "Les circonstances ne sont pas claires. On n'est pas certain qu'il ait été seul dans le véhicule", commente encore le parquet.

La victime est un ressortissant français d'une trentaine d'années présent sur notre territoire dans le cadre d'un stage. L'identification a été difficile tant le corps était abîmé.