Namur Moins d’éoliennes, quatre au lieu de six, mais la même levée de boucliers à Beho, près de Gouvy

Le projet d’implantation de six éoliennes à Beho, près de Gouvy, avait suscité, il y a trois ans, un mouvement de protestation. Des affiches "Non aux éoliennes" avaient fleuri dans le village et une pétition avait été signée par 500 personnes. Le permis avait été refusé. Ces "aléas" n’ont pas fait renoncer EDF Luminus. La société a modifié le projet initial et installé un mât temporaire, à 800 mètres du rond-point, en direction de Gouvy, afin d’évaluer le potentiel venteux et mesurer l’activité des chiroptères.

Le nouveau projet , qui porte sur quatre éoliennes, trois décalées vers le Sud, et une dans la commune de Burg-Reuland, vient de faire l’objet d’une enquête publique. Les villageois, qui se plaignent déjà des nuisances liées aux parcs éoliens d’Halconreux et du plateau de Weiler (GDL), restent mobilisés.

"Nous ne voulons pas de ce parc éolien !", tonne l’un d’eux. "La nouvelle localisation reporte le problème vers Ourthe, Deiffelt et Aldringen. Les riverains seront inévitablement incommodés par le bruit et les effets stroboscopiques."

Les opposants mettent à nouveau l’accent sur l’aspect environnemental. Ils refusent que "ce site exceptionnel d’un point de vue écologique" soit détruit.

L’avis du collège communal ? "Nous ne devons pas émettre d’avis actuellement", précise Guy Schmitz, 1er échevin. "Le collège se positionnera dans un an lorsque l’étude d’incidence sera clôturée. Tous les courriers rentrés dans le cadre de l’enquête publique ne sont pas défavorables au projet. L’ASBL Courant d’air le soutient et suggère une participation citoyenne de 25 %."

L’échevin Armand Bock rappelle que la politique communale en la matière n’a pas changé. "Le collège a décidé d’investir dans les énergies renouvelables mais pas dans l’éolien, dont la population ne veut pas. Une taxe annuelle de 12.500 euros par mât a d’ailleurs été levée. Notre refusons de soutenir des projets contestés par une majorité de citoyens."

Nadia Lallemant