Samedi 15 mai, à six heures du matin, le Clermontois Benoît Marquet s’élancera de Rivière pour une course à pied de 108 km à travers la province de Namur qui l’amènera en soirée à Florennes. Une course qui, même si elle l’enthousiasme, est en fait un plan B. L’idée initiale était de participer, déjà l’an dernier, au Volvic Volcanic Experience, un ultra trail de 110 km et un dénivelé positif de 3500 mètres dans les volcans d’Auvergne. "En avril 2017, un cancer du sein était diagnostiqué chez mon épouse. À partir de là s’en sont suivis tous les traitements, plus lourds les uns que les autres, afin d’éradiquer ce vilain crabe. Pendant sa convalescence, mon épouse n’a jamais arrêté de faire de la course à pied. Elle m’a demandé plusieurs fois de l’accompagner et de sorties en sorties, j’ai moi-même repris goût au running. Et je m’étais promis, qu’une fois guérie, je tenterais de réaliser un défi à la hauteur du courage qu’elle mettait dans son combat. D’où ma volonté de participer à cette épreuve."

Malheureusement, suite aux circonstances, l’épreuve auvergnate a été annulée. L’athlète avait compensé par un trail de 110 km à travers l’entité de Walcourt au profit de Think Pink, la campagne nationale de la lutte contre le cancer du sein. "Suite à cette merveilleuse journée d’échanges, de partages, de générosité vécue, un nouveau projet a très vite germé dans mon esprit. Utiliser le dossard reporté à 2021 pour courir au profit d’une nouvelle association. Étant enseignant, j’ai choisi l’association ‘Destination la vie’qui en aide elle-même quatre autres. Et puis, je donnerai également un petit coup de pouce à Let’s Go." Cette dernière, entre autres choses, équipe les personnes amputées du matériel nécessaire pour pouvoir pratiquer un sport, principalement la course à pied.

Malheureusement, le Volvic Volcanic Experience version 2021 est lui aussi annulé. D’où ce plan B lancé par Benoît. 108 km à travers les beaux paysages du côté de d’Yvoir, de Maredsous, de la vallée de la Molignée ou de l’Hermeton. Un parcours exigeant mais très beau également, selon le coureur. Et qu’il n’effectuera pas seul : "Des amis courront avec moi. J’ai aussi personnellement demandé à une handisportive de m’accompagner sur quelques kilomètres, elle a accepté et j’attends ce moment avec impatience. J’admire la volonté de tous ces sportifs hors du commun et pouvoir discuter de son expérience pendant quelques minutes m’enrichira certainement."

Et puis, "durant cette journée qui s’annonce exigeante, je pourrai compter sur le soutien de ma femme Véro, de mes enfants Léo et Colin et de mon ami David Denil qui ne seront jamais bien loin pour m’apporter tout ce dont j’aurai besoin", ajoute Benoît. Il sait déjà que la nuit avant cette épreuve, il ne dormira pas beaucoup. Et, sur la ligne de départ, il y aura un moment de stress : "Est-ce que toute cette préparation me permettra d’aller au bout de ce trail ? Il peut se passer tant de choses au cours d’une telle journée. Mais après 300 mètres, on est partis, les amis sont là et on n’a plus qu’une envie, c’est d’aller jusqu’au bout."

Le lien vers la cagnotte : https://www.leetchi.com/c/legs-go-destination-la-vie

Destination la vie : apporter chaleur et réconfort à ceux qui luttent contre la maladie

"Les Petits Ruisseaux font les Grands Rivières" : c’est le leitmotiv de l’Association ‘Destination la vie’. Chaque année, le bénéfice de ses activités est reversé à différentes ASBL dont une au moins vient plus spécifiquement en aide aux enfants.

L’an passé, par exemple, elle a ainsi donné un coup de pouce à Elisa, une petite florennoise de 12 ans atteinte d’une maladie orpheline dont le nom et l’origine n’ont pas encore pu être identifiés. Jusqu’à ses 9 ans, Elisa a été nourrie par sonde de gavage. Cette maladie lui occasionne de nombreuses pathologies… perte de la vue, perte d’audition, problèmes cardiaques et digestifs, trouble du langage, céphalée…

L’ASBL "Brille petite Camille". Camille est une adorable petite fille de 2 ans atteinte du syndrome de Rett, une maladie grave qui touche le système nerveux central. Cela engendre des difficultés sévères au niveau du langage et de la mobilité.

Un Temps pour aimer : Nounours et son équipe sont une bouffée d’oxygène pour les petits malades. Nounours se rend à leur chevet dans les hôpitaux du pays pour leur apporter des cadeaux et divertir leur quotidien avec ses Missions Bonheur dans les services de pédiatrie.

Le Temps d’un Instant : Cédrine Gorreux est une esthéticienne sociale. Tous ceux qui ont croisé sa route parlent d’elle comme d’un soleil, un puissant réconfort dans leur maladie et leurs souffrances.

contact@destinationlavieflorennes.com tel : 0498/12.98.05 compte BE72 1030 4178 2416

Patrick Lefèbvre