D’ici un an, certains véhicules seront interdits dans certains quartiers.

La nouvelle ne va pas ravir les propriétaires de vieilles voitures. Il s’agit pourtant d’une question de santé publique : Namur va désigner des zones à basses émissions pour l’été 2020. "C’est déjà applicable à Bruxelles depuis 2017. En Wallonie, le décret a été adopté l’an dernier et on doit encore sortir les arrêtés d’exécution, mais l’interdiction progressive des véhicules les plus polluants est prévue pour 2023" , explique l’échevine de la Transition Charlotte Mouget.

Namur serait donc une ville pilote en décidant d’une ou de plusieurs zones de basses émissions sur son territoire dès 2020.

"C’est possible grâce à notre système de transport intelligent qui sera opérationnel dès cet été. Comme on va placer des caméras et des capteurs un peu partout, on aura les données nécessaires pour déterminer les zones où la pollution est la plus problématique" , précise encore l’échevine.

"Namur est une cuvette et il y a des endroits dans la corbeille qui souffrent d’une trop grande concentration de gaz qui sont directement respirés par les enfants et les bébés, à hauteur des pots d’échappement. Les personnes âgées, à la santé plus vulnérable, en souffrent aussi. Cette décision du collège est aussi liée à l’étude alarmante de Greenpeace sur la qualité de l’air l’an dernier."

L’Issep (Institut scientifique de service public pour la surveillance de l’environnement en Wallonie, la Prévention des risques et nuisances), sera donc chargé d’étudier la pollution atmosphérique à Namur pendant un an, à partir de cet été.

"L’idée n’est pas d’ennuyer les usagers inutilement en leur donnant des avertissements puis des amendes, mais de savoir où exactement on doit absolument diminuer les voitures les plus polluantes. Après, en fonction des résultats de l’étude, soit on détermine qu’il y a des zones de basses émissions dans tel quartier et on y interdit tel type de véhicules. Soit on n’active cela qu’en cas d’alerte smog."

À ce moment-là, des alternatives existeront : le P + R de Bouge sera opérationnel et des vélos à assistance électrique en location façon Bia Vélo notamment.