La nouvelle zone d'activité économique accueillera des entreprises actives dans la biotechnologies, la santé nutritionnelle et la silver économie.

Même si la pandémie ralentit l'activité de beaucoup, certains dossiers continuent à avancer. Ainsi, le du futur zoning de Bouge avance: le Bureau Economique de la province de Namur a attribué fin février 2020 le marché de service "mission d’ingénierie et coordination sécurité, santé et environnement" au bureau d’études COREPRO de Charleroi, en collaboration avec le bureau TRIEDRE de Binche. Le délai de recours étant terminé, la nouvelle est désormais officielle.

Dans le cadre de la nouvelle zone d’activité économique du plateau de Bouge, le BEP a mené, en partenariat avec la Ville de Namur, une réflexion sur son positionnement économique et stratégique en lien avec le domaine de la santé. Les résultats de cette étude ainsi que les contacts avec de nombreux acteurs régionaux et locaux (la Ville et le CPAS de Namur, la Province de Namur, Créagora, l’Université de Namur, le Smart Gastronomy Lab de Gembloux, les hôpitaux namurois, des entrepreneurs privés) ont permis au BEP de définir le projet.

"L'étude commandée aujourd'hui a pour finalité de réaliser les essais de sol, d’élaboration des plans d’infrastructures (voirie, égouttage, adduction d’eau, impétrants électriques, télécoms) et la rédaction du cahier de charge afin de pouvoir lancer un marché de travaux. Les résultats sont attendus pour la fin de l’année 2020. Le démarrage des travaux est, à ce stade, prévu pour le deuxième semestre 2021, pour une durée approximative d’un an et demi", communique le BEP.

Baptisé Care-YS, ce futur parc de 13 hectares accueillera des entreprises actives dans le secteur de la santé, et plus spécifiquement dans les domaines de l’autonomie des personnes âgées, malades ou handicapées, de la santé nutritionnelle et de l’e-santé. Il devrait permettre la création à terme de plus ou moins 350 emplois. Il pendra place à l’arrière des habitations de la chaussée de Louvain, entre la rue Hébar et le chemin de Boninne, derrière le parking P+R en cours d’aménagement.

Cette nouvelle zone d’activité économique accueillera des entreprises actives dans le secteur de la santé :

> Les entreprises du secteur technologique lié à la santé sont en forte croissance. Le domaine de l’e-santé ou santé numérique recouvre les domaines de la santé qui font intervenir les technologies de l’information et de la communication (TIC).

> Le secteur large des biotechnologies est également un des plus importants en Wallonie. La croissance de ce dernier, les développements d’applications médicales, les perspectives de l’intelligence artificielle, … plaident pour la mise à disposition de nouveaux espaces d’accueil dédicacés.

> La santé nutritionnelle est également au cœur de nombreux enjeux de société. Les entreprises actives dans ce secteur sont en demande d’expertise dans le domaine et se développent, par exemple, en lien avec la technologie des imprimantes 3D alimentaires ou encore vers des produits permettant d’améliorer les conditions d’existence par l’alimentation, s’adaptant et se spécialisant en fonction des besoins de plus en plus spécifiques des consommateurs.

> La silver économie. Le vieillissement de la population est une filière stratégique car elle touche directement à la transformation de la société mais également à l’évolution des biens et services qui découlent de cette mutation. L’enjeu est donc à la fois sociétal et économique afin de permettre à une population vieillissante de vivre dignement tout en permettant à l’économie marchande de répondre aux besoins de cette population. Ces évolutions impliquent le développement de nouvelles activités économiques : c’est ce qu’on appelle la Silver Economie, ou économie du vieillissement.