Par contre, les bibliothèques vont rouvrir ainsi que les boîtes à livres

La ville de Namur l'a bien précisé ce lundi: la vente de muuet sur les bords de route est interdite, qu'il s'agisse de vendeurs à la sauvette ou de fleuristes avec pignon sur rue. "Puisque la date du 1er mai approche à grand pas, nous sommes contraints de devoir préciser à chacun que la vente de muguets le long des voiries, sur les espaces publics ou privés, est interdite. Mais n’hésitez pas à penser à vos fleuristes, qui peuvent toujours livrer des fleurs à domicile, à cette occasion ou pour la fête des mères du 10 mai prochain", a déclaré Maxime Prévot.

Le commissaire Manu Leleux a averti que ses hommes seront de service et rédigeront des procès verbaux avec amendes ou sanction administrative communale à la clé.

Restent aussi fermées sur le territoire namurois toutes les infrastructures sportives, qu'elles soient publiques ou privées. Même si la Première ministre a évoqué la possible ouverture de centres sportifs dans le cadre de la pratique individuelle ou accompagnée d'un ami, sans vestiaires ni douche, la ville de Namur a préféré ne pas prendre de risque.

"On constate que de plus en plus de personnes se comportent comme si le déconfinement était déjà d’application et relâchent la garde en matière de prévention sanitaire. Or à l’heure où nous vous parlons, les mêmes consignes strictes qu’il y a 2 ou 3 semaines sont toujours en vigueur. La police est chargée de veiller au respect de ces mesures de confinement", a tenu à rappeler le bourgmestre de Namur.

"Nous invitons donc chacun a mordre encore un peu sur sa chique, malgré les envies bien légitimes de renouer des contacts ou de réexplorer notre territoire : nous devons rester encore confinés quelques temps pour éviter que le virus ne reprenne de plus belle et nous force à refaire marche arrière ; ce qui sera dramatique pour chacun socialement, une bombe à retardement économique plus grosse encore que celle que vivent déjà nombre d’indépendants et une situation particulièrement critique pour les soignants et les hôpitaux. Une infirmière disait encore récemment : c’est bien sympa de nous applaudir à 20h, mais si c’est pour être négligent le reste du temps, ça n’a pas d’intérêt. Restons donc positivement disciplinés et généreusement soucieux des autres", conclut-il.

Quelques aménagements sont cependant prévus à la commune. "Jusqu’au 11 mai le dispositif reste inchangé. La venue à l’hôtel de Ville est toujours possible sur rendez-vous pour un nombre limité de documents administratifs. A partir du 11 mai, le nombre de documents accessibles sera augmenté mais nous resterons dans un mode d’accueil sur rendez-vous. Par contre, nous permettrons les rendez-vous entre professionnels (B2B) à partir du 4 mai, comme par exemple les réunions entre architectes ou notaires et le service urbanisme", informe le bourmestre qui rappelle qu’un grand nombre de documents est accessible via le site internet de la ville.

Les bibliothèques communales, elles, seront réouvertes à partir du 18 mai. Les boîtes à livres seront aussi replacées dans les quartiers et villages à partir de cette date.