Malgré l'annulation par le Conseil d'Etat du permis d'urbanisme octroyé par la Région wallonne à l'Opérateur de Transport de Wallonie (OTW-TEC), les travaux en cours depuis plusieurs semaines sur la chaussée de Louvain vont bien se poursuivre sur une autre basé légale, a annoncé mercredi la Ville de Namur. "Le permis d'urbanisme annulé par l'arrêt du 4 octobre 2021 a été octroyé sous le régime du CWATUPE, car il s'agissait d'une demande antérieure au 1er juin 2017", ont expliqué les autorités communales. "Or, les travaux autorisés par ce permis s'avèrent être dispensés de permis d'urbanisme depuis l'entrée en vigueur du code du développement territorial le 1er juin 2017."

"Dès lors, les travaux de la chaussée de Louvain actuellement en cours de réalisation ne sont pas réalisés sur base du permis d'urbanisme récemment annulé par le Conseil d'Etat, mais bien sur base de la dispense de permis d'urbanisme préalable, en application de l'article R.IV.1-1, W 'actes et travaux sur le domaine public de la voirie, des voies ferrées et des cours d'eau', qui reprend une longue liste de travaux admis sans permis", ont-elles ajouté.

Les travaux en question sont destinés à construire une bande de circulation pour les bus du parking P+R jusqu'à hauteur de la rue Saint-Luc, sur une distance de 1,2 kilomètre, de manière à faciliter l'accès au centre-ville. Entamés début septembre, ils doivent durer un an. Le recours au Conseil d'Etat avait été introduit par des riverains. Des commerçants se plaignent notamment d'une diminution de 40% de leur chiffre d'affaires en raison de la déviation mise en place, la chaussée étant désormais à sens unique.

Eliane Tillieux (PS), en sa qualité de conseillère communale, a alerté mardi le collège communal quant aux conséquences du chantier. Elle demande notamment de phaser les travaux par tronçons, tout en maintenant la circulation dans les deux sens via la mise en place de feux de signalisation. Par ailleurs, elle s'est étonnée de voir ces travaux réalisés à l'approche de l'hiver et non au printemps, ce qui pourrait occasionner des retards en fonction des conditions climatiques.