Wash Wash Cousin, qui fait des cosmétiques bio solides, tourne pendant 16 h, 7 jours sur 7 et déménage son unité de production.

Vous avez sans doute entendu parler de Wash Wash Cousin, une savonnerie artisanale spécialisée dans la production de cosmétiques solides bio et zéro déchet. Elle a été lancée à La Bruyère par Christel, formée en com, ex-prof de français et aromathérapeute.

En 2015, elle devient maman et se rend compte de la composition des produits pour bébé. Elle lit, potasse, expérimente beaucoup et commence à fabriquer ses produits maison pour l’arrivée de son second bébé. Elle se forme à Paris, se forme encore et se lance dans l’animation d’ateliers de saponification à froid notamment.

En 2017, elle démarre l’activité comme indépendante complémentaire et invente Wash Wash Cousin, une marque qui ne se prend pas la tête. "On a un peu cassé les codes des produits bio, je crois que c’est pour ça que ça a pris", lance Christel, qui ne se prend toujours pas la tête même si elle s’est arraché les cheveux pour comprendre le code cosmétique européen et si elle s’astreint à tout maîtriser en suivant des cours de chimie.

Wash Wash Cousin est décalé, mais engagé. Il n’utilise que des huiles, beurres végétaux et huiles essentielles bio ; bannit l’huile de palme et l’expérimentation animale. Tous les produits sont fabriqués de manière artisanale.

Aujourd’hui, Wash Wash Cousin est devenue une entreprise qui fabrique des dizaines de produits différents - savons, shampoings solides, déos, dentifrices solides, après-shampoing, baume à lèvres… - vendus dans une grosse centaine de points de vente dans le pays. Et une entreprise qui crée de l’emploi. "Mon frère et moi, on est associés dans une SPRL. On a engagé notre autre sœur, un ouvrier de production, une secrétaire et on doit engager bientôt quelqu’un pour l’emballage", précise Christel qui regorge d’idées.

© DR

"Ici en décembre, on lance 3 nouveaux produits : 2 crèmes à raser solides et une recharge de dentifrice solide. En janvier, on déménagera notre chaîne de production. on manque de place. Pour assurer le carnet de commandes, elle tourne 16 heures par jour, 7 jours sur 7", confie Christel qui se concentre sur la communication et l’élaboration de formules.

Pour l’entreprise, le salon namurois RECUPère 2018 a constitué un tournant. "On a tout à coup eu de la visibilité tant auprès des particuliers que des autres exposants, qui avaient des épiceries zéro déchet et se sont montrés intéressés par nos produits", relate celle qui ne manque pas d’idées.

"On peut remplacer tous les produits de la salle de bains par des versions solides, bio et zéro déchet. Le seul truc où je coince, c’est la crème hydratante. Il faut forcément un liquide et un récipient. Peut-être qu’on va lancer un produit dans un récipient à réutiliser", se tâte-t-elle.

Une chose est certaine : même si elle doit un jour quitter la ferme familiale réaménagée, l’entreprise Wash Wash Cousin ne quittera pas le Namurois. "On s’amuse trop ici."

Voici la liste des points de vente en province de Namur

L’entre-Pot à Namur

Li Bia Bokal à Assesse

Vert, tu oses! à Sombreffe

Ceci n’est pas une boutique à Namur

La Lagune à Chevetogne

La ferme de la tour à Saint-Marc

Vert de Terre à Gembloux

Elodie Collin à Saint-Denis Bovesse

Le Nid de l’Essentiel à Corroy-Le-Chateau

Proxypharma LLB à meux

Côté Vrac à Dinant

D’ici à Naninne

Hypermarché Carrefour à Wépion

Hypermarché Carrefour à Jambes

Pharmacie Dejardin à Aische-en-Refail

Ferme Vrancken à Havelange

La tchaboterie à lessive

T’emballe pas à Ciney

L’autre coté BIO à Jemeppe sur sambre

Mayalé Shop à Natoye

Ferme de Biert à Flavion

So’Else à Andenne

Librairie Gillet à Yvoir

Bio Planet Jambes

Carrefour Market de Beauraing