Cinq ans de prison ont été prononcés, ce mercredi par le tribunal correctionnel de Dinant, à l'encontre d'un homme qui avait volontairement percuté une autre personne avec son véhicule, le 19 juillet 2019 sur le parking du centre culturel de Florennes. L’auteur des faits était déjà connu de la justice pour de nombreux faits de violence.

Prévenu et victime s’étaient déjà rencontrés quelques heures avant les faits, chez la tante du premier cité. Les esprits s’étaient déjà échauffés, alcool aidant. "Pour des cacahuètes", rappelait la défense. "Mon client s’était moqué des orteils de l’autre." Ce dernier a quitté les lieux et s’est rendu chez une autre tante. Ils se sont retrouvés, plus tard et par hasard, sur le parking du centre culturel. "Ils se sont battus. Monsieur, voyant qu’il ne prenait pas le dessus, a pris sa voiture, une Opel Corsa, pour percuter son opposant", relate le parquet de Namur.

Victime et témoins parlaient d’un premier impact, puis d’un second. Tous deux volontaires. Le conducteur, lui, n’évoquait qu’un seul impact à une vitesse de 5 à 10km/h et contestait l'intention homicide. "Il voulait blesser, pas tuer. S’il avait voulu tuer, il aurait roulé à une vitesse telle que les dégâts et dommages subis par la victime auraient été plus importants", ajoutait son avocate. Une version non suivie par le tribunal.