L'incendiaire a volé un sèche-linge quelque minutes plus tôt. Il s'est aussi battu avec un voisin et s'est rebellé contre les policiers.

Le 6 mars 2018, un chalet du Domaine du Bois de Thy a été volontairement incendié. Les pompiers ont rapidement trouvé le foyer d'origine qui se situait dans une garde-robe. Ce jeudi matin, Marc, l'auteur des faits, a été condamné à quatre ans de prison avec sursis probatoire.

L'homme s'était venté auprès de deux résidents du Domaine d'avoir volé un sèche-linge dans un chalet et de l'avoir ensuite incendié pour effacer toutes les empreintes qu'il avait pu laisser. Il avait, en outre, dit au voisin direct du chalet incendié de bouger sa caravane car elle risquait de fondre avec la chaleur. Enfin, ce chalet appartenait auparavant à la maman du prévenu. « Or, il n'y avait aucune trace d'effraction. Il devait encore avoir une clé », précisait la partie civile à l'audience.

Marc s'était ensuite battu avec l'un de ces deux résidents et s'était rebellé lorsque les policiers sont venus l'interpeller un peu plus tard. "La rébellion, je reconnais. Les coups également mais j'en ai aussi reçu et j'ai même été mordu par son chien. Par contre, je n'ai pas volé le sèche-linge et encore moins mis le feu. J'étais d'ailleurs au sol, arrêté par les policiers, quand le chalet était en feu », expliquait à l'audience. Une version non suivie par le président du tribunal.