Si les actions secours sont très intensifiées ces dernières semaines au sein des équipes de volontaires Croix-Rouge (soutien au postes de réorientation médicales des urgences hospitalières, renforts ambulances etc), les actions sociales ne sont pas en reste et s’adaptent pour continuer à remplir la mission première d’aide aux plus vulnérables.

L’accueil solidaire de Jambes reste ouvert chaque jour de la semaine de 9h à 12h, pour proposer l’hygiène de base aux personnes sans-abri : l’accueil dispose de deux douches sociales, désinfectées après chaque utilisation, et fournit les produits d’hygiène nécessaires. L’accueil solidaire propose également une buanderie sociale, avec une douzaine de machines à laver et un vestiaire social qui reste accessible pour les personnes sans-abri et offre des vêtements propres.

« Ce lundi matin », explique Elis Barbieri, président de la Croix-Rouge de Namur et responsable de l’accueil solidaire, « 10 personnes sans-abri attendaient devant la porte à l’ouverture. Comme nous avons deux douches, 4 rentrent à la fois dans le local, deux dans les douches et deux en attente. Nous collaborons aussi étroitement avec le relais social urbain pour assurer les besoins vitaux de ceux qui n’ont pas toit ».

Plusieurs épiceries sociales continuent de fonctionner, notamment à Floreffe, pour aider les familles précarisées avec des ventes à 50% du prix des magasins.

Des livraisons de colis d’urgence s’organisent à domicile ou dans les Maisons Croix-Rouge avec des mesures strictes de précaution. Notons que les Maisons Croix-Rouge qui sont fermées, car les bénévoles actifs ont plus de 65 ans, organisent des permanences d’urgence par téléphone et s’efforcent malgré tout de répondre aux besoins des bénéficiaires.

Enfin, si les visites à domicile des personnes âgées isolées et les visites en maisons de repos ont été suspendues, ici aussi, les bénévoles s’adaptent et gardent le contact par téléphone.