Namur

En cause: le "no show", pratique de plus en plus répandue où les gens réservent, bloquent une table, et ne viennent pas

Les chefs et restaurateurs se plaignent de plus en plus du phénomène du "no show". Une pratique qui se répand et signifie un manque à gagner parfois norme. Deux cas de figure fréquents nous ont été confiés.

Le premier est prémédité: un groupe réserve une table le même soir à la même heure dans plusieurs restaurants. Décide le soir-même où il veut aller et ne prévient pas les autres de son désistement. 

Le second l'est moins, mais les conséquences sont tout aussi désastreuses pour le restaurateur. Un groupe réserve une table, prend l'apéro à la maison, décide que finalement, il n'a pas envie de bouger ce soir-là ou que l'apéro au bord de la piscine l'a bien rassasié. Lui non plus ne prévient pas le restaurant que la table s'est libérée.

Il s'agit plus souvent de petits groupes, 4 ou 6 personnes, voire davantage, que de couples ou de grands groupes. Une perte sèche pour le restaurant qui, en particulier le week-end, a prévu le personnel et la marchandise pour une salle comble et voit sa recette amputée de 50 euros, 100 euros voir davantage par couvert. Si encore le client qui change d'avis prévenait de son absence, il serait possible dans certains cas d'accepter des réservations de dernière minute, mais le "no show" n'a pas cette délicatesse.

On a vu plusieurs chefs pousser des coups de gueule. Un des plus récents: celui de David Coisman du CCnomie à Falmignoul. A Namur, le restaurant Le Bouchon, rue Haute Marcelle, vient de prendre une décision de taille. En raison de ce phénomène, il ne prendra tout simplement plus de réservations. Désormais, sa ligne de conduite sera: premier arrivé, premier assis.

© Bouchon

Les patronnes s'en expliquent: "Ce qui n’était au départ qu’une réaction à chaud a fait son bout de chemin dans nos têtes... Nous l’avons mûrement réfléchi... Et nous avons pris la décision de ne plus accepter de réservations...

Vous devez probablement en avoir entendu parler, c’est malheureusement devenu courant de réserver une table et de ne pas se présenter sans avoir la décence d’annuler !

Chaque jour, nous refusons des clients car notre carnet de réservation est rempli et finalement nous nous retrouvons avec des tables vides... nous perdons des marchandises, du temps et de l’énergie pour quelques clients irrespectueux... ce n’est pas acceptable pour nous!

Un problème récurrent qui n’a pas de solution idéale... Ne voulant pas travailler en demandant des acomptes nous avons choisi cette solution, radicale certes mais qui nous semble la plus juste pour tous...

Dorénavant, les clients qui se présenteront auront une table!

Rassurez-vous tout de même si vous ne souhaitez pas « camper » devant le restaurant à l’ouverture, nous allons scinder le nombre de tables disponibles en deux temps. Pour permettre à ceux qui souhaiteraient manger un peu plus tard d’avoir malgré tout des disponibilités.

En espérant que vous comprendrez notre démarche et ne nous en tiendrez pas rigueur. Nous serons ainsi plus sereins pour vous accueillir toujours au mieux..."