Dix mois de prison et 800€ d'amende ont été prononcés, ce lundi matin par le tribunal correctionnel de Namur, à l'encontre d'un homme poursuivi pour plusieurs scènes de coups dont sa compagne, handicapée à 66 %, a été victime à Sambreville, entre novembre 2018 et mars 2019 à Sambreville. "Dès leur emménagement, le prévenu s’est mis à boire tous les jours et à être violent. Il était jaloux au point de croire que des hommes entraient par la fenêtre de la cuisine pour faire l’amour à sa compagne. Elle a reçu des coups au nez, au visage, elle a été bousculée, insultée, lancée dans les escaliers, souffrait de contusions et de plaies. Elle a la cloison nasale cassée, boîte, souffre de douleurs chroniques et d’une réelle détresse psychologique. A cause de cette situation problématique, elle a perdu la garde des enfants qu’elle avait eue d’une précédente union », disait l’avocate de la victime lors de l'audience. "Il me persécute et me suit partout", ajoutait la victime.