Ce Couvinois avait déjà un casier judiciaire bien fourni. Depuis ce mardi matin, il l'est encore un peu plus avec deux peines supplémentaires qui y figurent. Et elles sont lourdes : 30 mois ferme, chacune.

Ce dernier était poursuivi pour trafic d’armes et de stupéfiants, et coups et blessures. Selon le parquet de Namur, il se rendait au Luxembourg pour s’approvisionner en armes qu’il revendait sur Couvin et Philippeville. Il en aurait détenu et vendu quatre : un fusil à double canon, un 357 Magnum, un Glock 26 et un Browning 7.65. Le prévenu contestait ces faits. « Je n’ai jamais détenu ni vendu ces armes. On a retrouvé des photos dans mon téléphone, oui. J'ai pris un Glock et un Magnum en photo car on me les avait proposés à la vente mais ça ne m’intéressait pas. Les autres sont des photos téléchargées sur internet", expliquait-il.

Ces explications n’ont pas convaincu le tribunal. Car il y avait d’autres éléments à charge. Notamment les déclarations de personnes qui l’incriminaient. Dont un ami qui a explosé le toit de sa voiture en ouvrant accidentellement le feu avec le 357 Magnum. "Je l’ai reconduit (le prévenu) chez lui après une soirée au bowling. Il est redescendu avec de l’argent pour me rembourser le carburant et avec cette arme. Je ne savais pas qu’elle était chargée", dit-il. La scène a été filmée et la vidéo a circulé sur les réseaux sociaux.

Une autre personne dit par ailleurs avoir acheté au prévenu le Glock, qu’il a ensuite échangé contre le Browning. 

Vente de cannabis et de cocaïne

Ce Couvinois a été interpellé en octobre 2021 à la suite d’une perquisition en flagrant délit, chez lui, car il venait de frapper un vieil ami. En arrivant, les policiers ont vu qu'il venait de jeter de l’argent par la fenêtre et 144g de résine de cannabis ont été retrouvés. L’homme aurait aussi vendu 2kg de cocaïne. En plus des deux peines de 30 mois de prison, une confiscation de 30.000euros a été prononcée.