Dans le cadre de la gestion de la crise relative au Covid 19, au regard de la situation sanitaire et épidémiologique, le gouvernement wallon et les 5 gouverneurs wallons ont convenu de mesures complémentaires à celles prises par le Comité de Concertation de vendredi. Un arrêté portant sur le couvre-feu (confinement nocturne) a été pris ce jour et sera d'application dès ce soir. 
Denis Mathen, gouverneur de la province de Namur, indique : " La province de Namur, comme les autres provinces wallonnes, est particulièrement touchée par l'épidémie du Covid 19. Elle compte une importante hausse de cas mais aussi et surtout une très forte augmentation des hospitalisations. Entre le 19 octobre et le 23 octobre 2020, le nombre de lits occupés par des «patients Covid19» dans les divers hôpitaux de la province est en effet passé de 157 à 225, alors qu'il était de 58 le 12 octobre. Le nombre de «patients Covid19» en unité de Soins Intensifs est passé de 11 le 12 octobre à 24 le 19 octobre puis à 35 le 23 octobre. Il est donc apparu urgent de prendre des mesures pour éviter l'engorgement des services hospitaliers, notamment en limitant drastiquement les activités. Il a été décidé par les 5 gouverneurs, en concertation avec le gouvernement wallon, d'augmenter la durée du couvre-feu, et de mettre en place un confinement nocturne."
À partir de ce samedi 24 octobre et jusqu'au 19 novembre au moins, il est interdit de se trouver sur la voie publique ou dans les espaces publics entre 22h00 et 06h00 sauf en cas de déplacements essentiels qui ne peuvent être reportés. Ces déplacements essentiels sont par exemple l'accès aux soins médicaux (et vétérinaires), les déplacements professionnels (ou de stage), l'assistance aux personnes vulnérables qui en auraient besoin (personnes âgées, mineurs, personnes en situation de handicap) ou en cas de violences intrafamiliales. " Rester chez soi la nuit est aujourd'hui un moyen de sauver des vies. Chacun est invité à respecter cette règle, mais aussi à limiter ses contacts et activités et à respecter plus que jamais les différentes mesures d'hygiène et règles d'or."