La ville injectera 250.000 € dans l'économie locale. Avec l'effet multiplicateur, on arrivera presque au demi-million.

Afin de soutenir le pouvoir d’achat de la population et l’orienter vers l’économie locale, le Collège communal de Gembloux a décidé jeudi de dégager une enveloppe de 250.000 euros à valoir dans les commerces, les établissements et les entreprises de l’entité. Avec l'effet multiplicateur, on arrivera presque au demi-million.

"Cela doit encore passer devant le conseil communal, on doit rencontrer les commerçants pour fixer au mieux les modalités avec eux, mais on est d'accord sur le principe", se réjouit l'échevin des Finances Gauthier Le Bussy. L'idée est d'offrir 9€ aux Gembloutois pour qu'ils consomment dans les commerces du territoire. "On imprimera des billets ou des chèques de 19 orno, la monnaie locale. Ils seront échangés à la ville contre 10 euros. Et les commerçants, artisans ou indépendants seront libres d'accepter ou pas cette monnaie en sachant qu'ils pourront venir l'échanger contre des euros pour avoir des liquidités, payer une facture..."

Il faudra quelques semaines pour la mise en ouvre puisque Gembloux attend que l'horeca puisse rouvrir afin que tout le monde soit mis sur un pied d'égalité. "La concertation avec les commerçants ou leurs représentants permettra de les consulter sur la date d'échéance de ce billet: la fin de l'année, la fin des soldes d'hiver, après la Saint-Valentin?", poursuit l'échevin.

Les Finances de Gembloux permettent ce geste qualifié de fort par la majorité ainsi que d'autres qui ont été décidés récemment. "Nos finances sont saines, on n'a pas augmenté les impôts depuis 20 ans et on a encore des réserves. On n'est pas tant inquiet pour cette année que pour les prochaines". Ainsi, un allègement fiscal pour plus de 50.000 euros a d’ores et déjà été décidé par le Conseil communal au niveau des taxes et redevances touchant le secteur économique. "On a supprimé la totalité de la taxe terrasse, la taxe séjour à partir du lock down ainsi qu'un trimestre de la taxe sur les serveuses qui est assez élevée dans notre commune", précise Gauthier Le Bussy.

Un fonds spécial de solidarité, destiné prioritairement aux commerçants, indépendants et artisans, a été constitué ; il est alimenté par la Ville de Gembloux à hauteur de 50.000 euros et géré par le CPAS. "Au contraire d'un règlement communal, e CPAS peut examiner des situations individuelles. Il voit arriver un public d'indépendants et ce fonds pourrait aider certains dans des situations précaires à ne pas devoir choisir entre remplis le frigo ou devoir payer la facture d'énergie", explique l'échevin.

La Ville rappelle les autres initiatives menées pur soutenir le commerce local.

· Une plateforme interactive https://economielocale.cilo.bep.be a été lancée, en collaboration avec le Bureau Économique de la Province, pour promouvoir l'achat de bons à valoir ; cette plateforme est désormais opérationnelle.

· Une campagne vidéo de promotion des enseignes locales et de valorisation du commerce local est en cours ; elle remporte un franc succès.

· Un soutien administratif et juridique a été mis en place pour relayer les demandes et les difficultés des commerçants.

· Du matériel de protection (visières, masques et plexis) a été distribué aux commerçants qui en ont fait la demande.

· Un groupe privé Dynamique urbaine et commerciale – Gembloux officiel a été créé sur Facebook, de manière à faciliter les contacts entre la Ville et les commerçants.