Des "wallo" aussi chamboulées, c'est du jamais vu depuis la deuxième guerre mondiale à Namur. Le bourgmestre Maxime Prévot, l'échevine des fêtes Anne Barzin et les représentants du Comité Central de Wallonie (CCW) et du Collège des Comités de Quartiers Namurois (CCQN) ont dévoilé le programme de cette édition 2020, qui s'annonce...particulière.

" Namur est viscéralement attachée à ses Fêtes de Wallonie", expliquait Maxime Prévot. " C'est donc le coeur lourd que nous les avons annulées le 16 avril dernier." C'est donc à Anne Barzin qu'a été confiée la lourde tâche d'imaginer un programme allégé et dépourvu de tout rassemblement d'envergure qui serait en opposition avec les normes sanitaires actuelles. L'accent a donc été mis sur la mémoire, le folklore et l'hommage.

" Il s'agira d'une édition hors normes, l'occasion d'envisager les fêtes autrement", confie l'échevine. " Annuler était une décision difficile mais raisonnable. Nous avons tâché de conserver les éléments importants des Fêtes."

" On fera la fête autrement, en conservant les rendez-vous emblématiques et en respectant scrupuleusement les normes sanitaires", précisait Eric Adam, du CCW.

Etienne Dethier, président du CCQN, explique : " Pour les spectateurs habituels, la fête pourra se faire par écran interposé".

Floria Hennes, vice-présidente du CCW, confiait : " Cette version 2020 des fêtes a demandé beaucoup de travail, une grosse campagne de communication centrée sur le numérique a été mise sur pied, pour que les Wallo, le CCW et le CCQN soient très présents sur Facebook, Instagram, Youtube, ...On y retrouvera des recettes, des interviews, des portraits, des documentaires sur certaines des activités qui se déroulent en temps normal, que ce soit sur le folklore ou les Walloniades. Des jeux et autres quizz seront aussi proposés, en plus des retransmissions de certains événements en live sur les réseaux sociaux et sur Canal C".