Le Gouverneur de la province de Namur Denis Mathen a réuni ce mardi les bourgmestres de la province lors d’une vidéo-conférence. Quelques indicateurs clefs de la situation en province de Namur ont été communiqués dans ce cadre.
Ainsi, le nombre d’hospitalisations actuel est de 6 personnes pour les 6 hôpitaux dits généraux de la province dont 3 en soins intensifs. Le pourcentage de tests positifs, aussi appelé « taux de positivité » est pour sa part de 5 %pour la dernière semaine de référence. Il est constaté que presque 65% des cas positifs ont moins de 40 ans. Le nombre de cas positifs du 18/09 au 24/09 est de 392 cas, soit une augmentation de 54 % par rapport à la semaine de référence précédente. Il s’agit d’un ralentissement de la hausse qui était de + 103 % entre la semaine du 11/09 au 17/09 et la semaine de référence précédente.
Le Gouverneur commente : " Ces chiffres indiquent, ainsi que la cellule sanitaire provinciale l’avait déjà constaté antérieurement, que la situation en province de Namur est actuellement globalement sous contrôle et contenue, particulièrement au niveau de la capacité hospitalière. Néanmoins, comme dans d’autres provinces, on observe une hausse des cas positifs, ce qui doit faire l’objet d’une attention et d’un suivi précis. Au vu de ces chiffres, l’objectif actuel doit demeurer de limiter la propagation du virus et de protéger particulièrement les personnes les plus vulnérables."
L’assemblée a dès lors notamment convenu de plusieurs mesures. D’intensifier la communication quant au respect indispensable des mesures et notamment des règles d’or. Des actions vont être entreprises à destination de publics cibles (étudiants, HoReCa, clubs sportifs, …), et plus particulièrement à l’égard des personnes vulnérables. Mais aussi de soumettre à la cellule provinciale de sécurité, qui sera réunie ce mercredi 30 septembre, la question des mesures complémentaires éventuelles qui pourraient être envisagées en fonction de l’évolution de la situation, notamment quant au port du masque à certains endroits/heures et/ou dans certaines circonstances spécifiques puisque l’arrêté ministériel laisse cette faculté aux autorités communales,…
Décision a aussi été prise de solliciter de la plateforme provinciale santé/sanitaire qui se réunira ce vendredi 02 octobre, des recommandations spécifiques complémentaires éventuelles adaptées à la situation provinciale et à son analyse. Il sera aussi demandé à la police (Police fédérale et Zones de police) d’intensifier les contrôles pour le respect des mesures qui sont d’ores et déjà prévues dans l’arrêté ministériel du 25 septembre 2020. Les bourgmestres se réuniront à nouveau en début de semaine prochaine afin de réexaminer la situation et le cas échéant prendre toutes dispositions utiles. 
Le Gouverneur termine : " L’ensemble de ces mesures s’inscrit dans la gestion du risque évoquée par le CNS lors de ses dernières réunions et ne peut jusqu’à preuve du contraire que s’envisager dans la durée. En choisissant de développer particulièrement des actions de communication, d’information et de sensibilisation, il s’agit de donner à chaque citoyen les outils nécessaires pour veiller à sa propre sécurité et à celle des autres."