Actuellement la situation dans les écoles est bien maîtrisée. « L’échevinat de l’Education va néanmoins prendre l’initiative d’activer à nouveau la plateforme des différentes directions d’établissements primaires et secondaires, tous réseaux confondus, pour optimaliser l’échange d’information et au besoin agir proactivement en cas de situation problématique », signale Maxime Prévot. « A ce jour, rien d’alarmant n’est à déplorer mais on sait que la réalité d’un jour peut ne plus être très vite celle du lendemain. » 

Par ailleurs, pour permettre à nos plus jeunes jusqu’à 12 ans accomplis de s’aérer, la Ville maintient ses stages et plaines de vacances au Carnaval et à Pâques. « Dans une formule certes plus contenue, et conforme aux règles sanitaires. Mais cela nous semble important. Nous sommes d’ailleurs demandeurs de desserrer l’étau sur la pratique sportive et les activités extra-scolaire en général, afin de redonner de la respiration et des perspectives aux jeunes. Mais ce ne sont pas des décisions qui relèvent du pouvoir communal. »