En 2011, Franck Mestdagh, un nom bien connu dans la grande distribution, a eu l’envie de contribuer à un changement des comportements en faveur d’une alimentation plus locale et plus durable. Une nouvelle approche de la distribution qui proposerait de la nourriture de qualité issue de la production wallonne. Le magasin "D’ici" a vu le jour à Naninne en 2013. Sur 400 m², il propose des produits de producteurs locaux. "Ils sont plus de 200 à travailler avec nous et nous proposons 2.500 références", explique Laurent Pantoja, gérant depuis 2017. "La demande est réelle est de plus en plus importante. Depuis que je suis arrivé, notre chiffre d’affaires a augmenté chaque année, respectivement de 18, 23 et 30 %. Il y a 160 réceptions et livraisons par semaine. Pour le client, c’est la garantie d’un produit frais."

Les références sont variées, des fruits et légumes à la crémerie, en passant par un espace traiteur, de la charcuterie, des épices mais aussi des bières et du vin. "On collabore avec une dizaine de vignobles. On a développé une gamme de cosmétiques et nous mettons aussi en avant des artisans du bois. On essaye de se diversifier et de sortir de l’alimentaire" Un deuxième magasin verra le jour à Wépion, en face du Carrefour. Une plus petite surface (225 m²) mais toujours la même philosophie. "L’ouverture est normalement prévue en juin. Il y aura 6-7 emplois à pourvoir au départ alors que nous sommes une vingtaine à Naninne. On va pouvoir élargir notre cercle de producteurs vers Dinant."

Mais toujours avec la même idée de développer le management participatif. "J’ai été capitaine d’une équipe de football, je sais comment créer une dynamique (sourire). Il faut permettre à chacun d’apporter sa pierre à l’édifice et de devenir porteur de projet. Tous les membres du personnel vont passer deux ou trois jours chez des producteurs pour comprendre leur tra vail et pouvoir le transmettre ensuite au client. C’est cette approche triangulaire qui fait notre force."

Grégory Piérard