Namur Glaces et macarons, c’est la reconversion professionnelle savoureuse de Chantal de Grand Leez

Chantal Vanbellinghen fait partie de ces personnes qui ont quitté un job "en or" pour se lancer dans l’artisanat. Sans regret. "J’étais ce qu’on appelle aujourd’hui biochimiste, j’avais un poste assez élevé dans l’agrochimie. Mais, dès que j’ai commencé à travailler dans ce secteur, j’ai su que je changerais de vie à 40 ans", confie celle qui a lancé avec succès Glaces et macarons en 2017.

© Veronesi

Après s’être formée deux ans, avoir construit un bel atelier aux normes dans une extension de sa maison, elle a lancé son point de vente à domicile et ouvre plusieurs demi-journées par semaine. Avec succès.

© Veronesi

"Je suis limitée dans le volume de crème glacée produite, mais ça me convient. J’ai envie est de rester dans l’artisanal, d’avoir un équilibre entre la rentabilité, la qualité du produit et ma qualité de vie ; pas de croître à tout prix", commente la quadragénaire qui fabrique aussi des macarons.

© Veronesi

Chantal travaille la qualité et la proximité. Les œufs frais bio de Lapin des prés, le lait, la crème et beurre d’une ferme à proximité... La vanille, elle tient à en gratter les gousses elle-même, quitte à devoir augmenter un peu le prix de la boule quand les matières premières flambent. Pour le sorbet melon, elle avait même trouvé un producteur de la province de Namur l'an dernier. Et ça se goûte.

© DR

Il y a quelques semaines, Chantal a acheté un triporteur qui lui permet de vendre sa glace ailleurs. "J’ai toujours eu envie de faire une tournée de glace dans les villages. Les gens sourient quand ils arrivent, ils sont contents de vous voir. En l’occurrence, ça reste très local puisque le triporteur ne roule qu’à 40 km/h maximum. Il se trouve en ce moment à Gembloux plage, mais je ne peux y prendre que 6 goûts."

© DR

Ses goûts sont plutôt traditionnels, en suivant des recettes traditionnelles tout en veillant à ne pas exploser la dose de sucre. Il y a vanille bien sûr, chocolat (avec le noir 58% de la chocolatière artisanale Cocoatree de Lonzée qui propose l'été un comptoir de Glaces et macarons ), moka, noisette, pistache, caramel au beurre salé, spéculoos, stracciatella... Sans oublier les sorbets framboise, citron, coco, myrtille, violette, fraise, mange/passion...

© Veronesi

"Je tiens à fabriquer moi-même mes cookies que je casse ensuite pour la glace cookies, je fais mon caramel pour celle caramel au beurre salé et je fabrique des frisko avec à peu près tous les parfums en magasin". Ceux-ci sont d'ailleurs vendus en vrac dans des magasins bio de la région.

© DR

Puisqu'elle aime pâtisser, Chantal aime qu'on la mette au défi avec des gâteaux glacés: qu'il s'agisse de mouler une licorne pour un anniversaire, de réaliser une pièce montée de mariage ou des gâteaux glacés individuels. "Ca m'amuse quand j'ai des demandes particulières", avoue celle pour laquelle les fans de glaces font pas mal de kilomètres.

© DR