Différents résultats de devoirs d'enquête sont attendus. 

Les deux personnes privées de liberté dans le cadre du décès d'un trentenaire qui s'est produit lundi dans un habitation de la rue Mazy à Jambes , vraisemblablement par overdose, ont été relâchées après avoir été déférées devant un juge d'instruction, indique mardi en début de soirée le parquet de Namur. "L'analyse toxicologique n'a toujours pas livré ses résultats. D'autres devoirs d'enquête ont été menés et, dans l'attente des différents résultats, les deux suspects ont été relâchés", précise le parquet de Namur. 

Pour rappel, un décès est survenu ce lundi après-midi à Jambes, rue Mazy, dans une maison privée. La police a été appelée à 12h50. La victime est un trentenaire. Ce mardi midi, le parquet de Namur a indiquait que deux connaissances de la victime avaient été interpellées et privées de liberté. L'une d'elles, chez qui les faits se sont produits, a appelé les services de secours tandis que la deuxième avait quitté les lieux pour se rendre au travail mais s'est ensuite présentée spontanément à la police.