Namur Il s’étonne de la qualité professionnelle des vidéos de campagne du bourgmestre.

Le nouveau bourgmestre d’Éghezée, Rudy Delhaise, fait l’objet de vives critiques voire même d’un dépôt de plainte pour ne pas avoir déclaré correctement ses dépenses électorales.

"Je n’ai rien contre Rudy ", déclare Olivier Moinnet, " mais avec les élections à venir j’estime que la législation en matière de dépenses électorales devrait suivre l’évolution des moyens de communication. Dans sa déclaration ne figure pas la moindre dépense pour des vidéos qui sont d’une qualité professionnelle. Les autres candidats ne profitent pas de ce soutien gratuit d’un ami, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne. On y voit des enfants, il a utilisé un drone pour faire certaines images, a-t-il demandé des autorisations ?"

Rudy Delhaise regrette l’attitude d’un ancien collègue échevin : " Aujourd’hui mon honnêteté et ma légitimité sont mises en cause dans la presse par nos anciens partenaires à présent dans l’opposition. J’ai le défaut d’être un perfectionniste, je me suis imposé une qualité supérieure dans ma communication au quotidien et pas seulement en période électorale. L’été dernier a été consacré en grande partie à montrer le boulot réalisé depuis douze ans, comme échevin à temps plein, et le logo EPV n’y apparaît jamais, j’ai juste communiqué comme je le fais depuis toujours, tout le monde peut le faire, il faut juste du temps et beaucoup travail. EPV a fait une vidéo pro déclarée dans ses frais électoraux."

Par le passé, il a exercé ses talents de communicateur comme animateur radio et webmaster chez Skynet. Très actif au niveau sportif, il est en contact étroit avec la jeunesse, dont il apprécie le soutien : "J’aime faire confiance à notre jeunesse, à sa capacité d’innover et son audace. Avec un jeune Éghezéen passionné de sport et de vidéo, nous avons mis en images les projets réalisés, tout en respectant la réglementation sur les dépenses électorales. Il m’a parfois rappelé certaines règles." Il n’a vu aucun document officiel faisant état d’une plainte et est confiant : " Je suis juste coupable de toujours innover, d’avoir des idées et des amis qui ont du talent. "

JDC