Le Groupe d'action dans l'intérêt des animaux, Gaia, a remis mardi une pétition regroupant 82.089 signatures de Belges contre le gavage des canards au cabinet de la ministre wallonne du Bien-être animal, Céline Tellier (Ecolo), à Namur. Les activistes ont aussi symbolisé le gavage en préparant pour la ministre un plat de 17 kg de pâtes, soit l'équivalent d'environ le quart de son poids.

La Wallonie est la seule région de Belgique où le gavage des canards, qui sert à la production de foie gras, est encore autorisé. Pendant douze jours, les canards gavés reçoivent quotidiennement jusqu'à un quart de leur poids en aliments riches pour engraisser leur foie. "Aucun être vivant ne peut se sentir bien et être en bonne santé avec de telles quantités d'aliments à ingurgiter", souligne Ann de Greef, directrice de Gaia. "Que ces quantités soient administrées de manière 'artisanale' ou industrielle ne change rien au fait que les canards gavés pour la production de foie gras sont atteints de stéatose du foie. Ils finissent avec un foie dix fois plus gros qu'à la normale, passant de 50 jusqu'à 450 grammes."