Namur Des ouvriers nettoyant une voirie ont découvert des restes humains dans une valise en bordure de la N978 à Senzeilless 9 h 45 ver, rapporte RTL. Selon nos informations, les restes étaient présents depuis environ 2 semaines sur place. Un chien pisteur a rejoint les enquêteurs

Au moment où les ouvriers de la société Eurogreen travaillant pour le Service Public de Wallonie ont voulu bouger la valise, ils se sont rendus compte qu'elle était très lourde. Ils l'ont ouverte et ont découvert des morceaux de cadavres.

"On ramassait les poubelles, j'ai vu cette valise et j'ai été voir", explique Claude Deprez au micro d'RTL. "Il y avait un sac contenant des restes de boyaux, je croyais qu'ils appartenaient à des animaux. J'ai entrouvert la valise, j'ai vu des os, je l'ai tirée vers mon collègue, puis j'ai vu un crâne retourné, on s'est rendu compte qu'il s'agissait de restes humains."

Le laboratoire, la police judiciaire, la police locale Hermeton et Heure et les pompiers de la zone Dinaphi, appelés pour poser des caches-victimes, sont sur place pour analyser et sécuriser la zone. Une bande de circulation est fermée, sans doute pour quelques heures, toujours selon RTL.

Les premiers devoirs d'enquête relatifs à cette affaire sont en cours, annonce Vincent Macq, procureur du Roi de Namur, qui communiquera sur le coup de 17 h.