Namur

Ce n'est qu'après la désactivation effective du bien que des instances avec un pouvoir d'expropriation (telles que la ville de Namur et la province de Namur) peuvent entamer une procédure d'expropriation éventuelle.

Sur proposition du ministre de la Défense Didier Reynders, le Conseil des ministres a marqué son accord sur la désaffection du bien immobilier du Quartier Sart-Hulet à Jambes (Namur).

Compte tenu du fait que le Quartier Sart-Hulet a été de facto abandonné fin 2018, les coûts de fonctionnement liés à l'entretien du site doivent maintenant être limités au minimum. De plus, toute forme de non-occupation de longue durée des bâtiments doit être évitée car elle induit une dégradation de la qualité de ces bâtiments. En conséquence, il faut procéder à la désaffectation du bien. En effet, ce n'est qu'après la désactivation effective du bien que des instances avec un pouvoir d'expropriation (telles que la ville de Namur et la province de Namur) peuvent entamer une procédure d'expropriation éventuelle.