Nicolas, un habitant de Couvin a été condamné, par défaut, à deux ans de prison ferme en novembre 2020 pour une tentative d’homicide commise en août 2016, à Mariembourg. En mars dernier, il avait fait opposition à ce jugement.

Ce jour-là, ce jeune âgé d’une vingtaine d’années circule en voiture lorsqu’il croise, à vélo, un autre Couvinois, Donovan, et sa compagne. Compagne qu’il aurait insultée. Une bagarre éclate entre les deux individus, Donovan prend le dessus. Nicolas remonte alors dans son véhicule, fait semblant de quitter les lieux puis effectue un demi-tour en tirant le frein à main pour ensuite rouler en direction de son opposant. Pour éviter d’être percuté, ce dernier doit lancer son vélo sur la voiture qui le charge. "Je n’ai jamais voulu le tuer. C’est vrai que j’étais énervé. Je voulais m’approcher pour en découdre avec une clé à roue cachée sous mon siège", expliquait-il à l’audience.

La défense mettait, à l’audience, trois éléments en avant pour disculper son client : un second frein à main effectué alors que Nicolas approchait du vélo, le fait que Donovan avait déjà son vélo en main et la thèse d’un expert automobile. Malgré ces éléments, le tribunal correctionnel de Dinant a confirmé la prévention de tentative d’homicide et a condamné, Nicolas, à deux ans de prison avec sursis probatoire.