Dimanche après-midi, deux personnes ont été sauvées d'une noyade en Meuse à hauteur de Namèche, grâce à l'intervention des secours. Un père de famille qui jouait avec un bateau télécommandé est accidentellement tombé à l'eau. L'un de ses fils, âgé de 16 ans, n'a pas hésité à sauter pour sauver son père. Dix minutes plus tard, ce dernier était sorti par un ambulancier de la zone Nage.

Cet ambulancier, c'est Nicolas Dessambre. Figure bien connue à Namur, il est revenu avec nous sur son acte héroïque. « Mon collègue Nicolas Simon et moi rentrions d'une intervention à La Plante quand nous avons reçu l'appel radio. Nous étions à hauteur du casino de Namur. On a roulé très rapidement pour arriver sur place car les deux noyades étaient avérées, plusieurs appels avaient été passés au 112 », se souvient Nicolas Dessambre.

Arrivé sur place, le pompier namurois n'a pas hésité avant de se jeter à l'eau malgré les risques liés au courant et aux températures extrêmement basses. « Franchement, on n'a pas le temps de calculer. L'enfant a vu son père tomber à l'eau, passer sous une péniche et réapparaître. Il a eu le courage de sauter et de lui maintenir la tête hors de l'eau tout en disant à son petit frère ce qu'il devait faire. Quand nous sommes arrivés, le gamin dans l'eau commençait à avoir du mal. La berge à cet endroit ne tombait pas à pic. Cela m'a permis de descendre en me laissant glisser, je n'ai pas eu à plonger. J'ai nagé jusqu'à eux puis mon équipier, Nicolas Simon, m'a lancé la corde que les bateliers avaient préparée. Je l'ai passée autour de moi, j'ai pris le père de famille et Nicolas Simon nous a tirés. Entre-temps, les plongeurs qui venaient d'arriver ont pu sortir le gamin. » Les deux victimes ont ensuite été prises en charge par les urgentistes et ambulanciers sur place. Le papa était grièvement blessé. « Mais il a pu sortir des soins intensifs ce lundi. Il ne se souvient de rien. » Nicolas Dessambre a, lui, pu se changer rapidement et continuer à prendre part à l'intervention.

Depuis, les messages de félicitations pleuvent, notamment sur les réseaux sociaux. Avec humilité, le héros du week-end se dit heureux d'avoir pu contribuer à ce sauvetage. « Mais c'est limite gênant car on croirait que j'ai tout fait seul mais ce n'était pas le cas. L'opération s'est déroulée dans un calme certain grâce à la proactivité de tous. »