La Ville de Namur a développé une dynamique de participation citoyenne, dont l’un des projets phare est la mise en place d’un budget participatif. Pour la deuxième année consécutive, la somme de 330.000 € est mise à la disposition des citoyens et citoyennes pour rendre "Namur, plus belle ensemble !" ; pour qu’ils et elles réalisent leurs projets touchant à l’une des thématiques suivantes : l’environnement, la dimension sociale et/ou le cadre de vie.

Outre plusieurs réunions d’accompagnement en présentiel, d’autres outils ont été mis à la disposition des citoyens et citoyennes tels qu’un tutoriel vidéo et papier, vulgarisant le règlement du budget participatif ; une foire aux questions, ainsi qu’une permanence par téléphone et en présentiel, assurée par la Cellule Participation.

Pour cette deuxième édition, Patricia Grandchamps, échevine en charge de la Participation, se réjouit de constater une participation encore bien présente des Namurois et namuroises : "On s’attendait à recevoir moins de dossiers vu l’enthousiasme de l’année précédente, mais nous sommes ravis de voir que, manifestement, ce processus participatif est un outil que les citoyens et citoyennes utilisent pour réaliser leurs rêves pour Namur".

26 % des projets concernent la thématique environnementale, 7 % des projets visent à améliorer le cadre de vie, 30 % des projets comportent une dimension sociale. 37 % des dossiers déposés ont une visée transversale, touchant donc à deux ou trois thématiques de l’appel à projet, alors que d’autres projets incluent également des domaines tels que le sport, la culture,…

Déposés le 6 décembre dernier, les dossiers ont d’abord été analysés sur le plan de la recevabilité. Suite à ce premier examen, 25 dossiers continuent le processus et accèdent à l’analyse des services de la Ville de Namur qui se penchent sur la faisabilité technique du projet. Au total, ce n’est pas moins d’une vingtaine de services de la Ville qui sont sollicités pour cette analyse. Une fois cette seconde analyse terminée, les projets retenus seront, d’une part, évalués par un jury composé d’experts, et d’autre part soumis au vote des Namurois. La phase de vote se déroulera entre le mois d’avril et le mois de mai pour un total de 4 semaines.