L'avocat Jean-Marie Dermagne devra se défendre devant le tribunal d'antisémitisme

La Ligue belge contre l'antisémitisme (LBFA) a décidé de saisir le tribunal correctionnel à son encontre.

S.M
L'avocat Jean-Marie Dermagne devra se défendre devant le tribunal d'antisémitisme
©Poës

La Ligue belge contre l'antisémitisme (LBFA) a décidé de saisir le tribunal correctionnel à son encontre.

La Ligue belge contre l'antisémitisme (LBFA) a décidé en ce début de semaine de saisir le tribunal correctionnel à l'encontre de l'avocat rochefortois Jean-Marie Dermagne. Elle lui reproche une incitation à la haine à l’égard d’un groupe de personnes en raison de «la nationalité, une prétendue race, la couleur de peau, l'ascendance ou l'origine nationale ou ethnique», ce qui est une infraction à la loi du 30 juillet 1981 tendant à réprimer certains actes inspirés par le racisme ou la xénophobie.

Dans un communiqué, la LBFA précise que le 5 janvier dernier, l'avocat Jean-Marie Dermagne a publié des messages « à caractères antisémites et conspirationnistes » sur son mur Facebook. « La LBCA rappelle en effet que Jean-Marie Dermagne avait écrit: «Les vrais maîtres du monde, ce sont les Israéliens. Trump, le sinistre fanfaron, n’est (comme ses prédécesseurs) que leur marionnette armée. Ce sont eux qui tirent.» Il avait en outre relayé sur son mur Facebook une théorie conspirationniste de nature antisémite affirmant la mainmise de la Banque Rothschild sur l'ensemble des banques centrales de la planète, à l'exception de neuf d'entre elles », explique la LBFA.

Contacté par l'agence Belga, Me Dermagne estime "incompréhensible" l'action en justice de la LBCA. "Il n'y avait aucune connotation ethnique ou communautaire. Je suis membre de la Ligue des droits humains et je n'ai jamais été du côté des antisémites. Je combats d'ailleurs au moins autant qu'eux l'antisémitisme. Je suis un militant antiraciste depuis mon adolescence", a-t-il expliqué en précisant être "serein".

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be