Namur et Dinant candidates pour une maison de détention : "pour créer de l'emploi et réhabiliter un bien existant inutilisé"

Les deux communes font partie des 19 communes qui ont proposé un site.

S.M
Namur et Dinant candidates pour une maison de détention : "pour créer de l'emploi et réhabiliter un bien existant inutilisé"
©Google Map
Dix-neuf communes belges proposent un site pour accueillir des maisons de détention pour les jeunes condamnés pour répondre à la surpopulation dans les prisons. Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open VLD) avait adressé un courrier, fin 2020,...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité