Infractions urbanistiques en zone agricole à Beauraing : "il a voulu mystifier les autorités"

Un homme a entamé des travaux, en 2018, sans respecter les plans, selon le parquet.

S.M
Infractions urbanistiques en zone agricole à Beauraing : "il a voulu mystifier les autorités"
©Flemal

À Beauraing, un homme a entamé des travaux en zone agricole en 2018. Quatre ans plus tard, le voilà poursuivi en justice pour diverses infractions urbanistiques.

La commune de Beauraing lui a octroyé un permis, en 2011, pour rénover un immeuble situé en zone agricole et pour construire un abri pour animaux composé de chenils et boxes pour chevaux, toujours dans cette zone. Ce n'est qu'en 2018 que le permis a été mis en œuvre. "Après avoir eu l'autorisation de la commune alors que ce permis était périmé", plaide son avocat. Quelques mois plus tard, l'homme se voyait contraint de stopper le chantier. Car en plus d'avoir mis en œuvre un permis périmé, il n'aurait pas respecté certaines des prescriptions.

Pour le parquet de Namur, le prévenu a voulu "mystifier les autorités". "Un plancher en hourdis a été mis à mi-hauteur du bâtiment, des châssis en PVC ont été installés, on retrouve des ouvertures dans le faîte du toit,… " Il ne fait aucun doute pour le fonctionnaire délégué et le ministère public que les travaux effectués avaient pour but d'accueillir des logements. Le premier cité, qui estime que le prévenu n'est pas agriculteur (Ndlr : il est architecte paysagiste) demande la remise en état, le second une amende de 4.000euros.

La défense conteste les propos de ses adversaires. "En faire du logement ? Là-bas, il n'y a pas d'eau ni d'électricité et il n'est raccordé à aucun impétrant. Quatre ou cinq des préventions ne sont pas établies. Les autres sont facilement régularisables", plaide la défense qui s'oppose à la demande de démolition du bâtiment. Jugement le 12 septembre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be