Un "loutroduc" inauguré à Vresse

Un "loutroduc" a été inauguré ce mercredi après-midi à Vresse-sur-Semois. Il doit permettre de protéger la loutre d’Europe des collisions avec un véhicule.

S.M
Un "loutroduc" inauguré à Vresse
©WWF-Belgique / Catherine Renard

Un "loutroduc" a été inauguré ce mercredi après-midi, à Vresse-sur-Semois, dans le Ry du Moulin, un affluent de la Semois, en dessous du Pont des deux eaux. Cet aménagement, financé par WWF Belgique et réalisé par le Contrat de rivière Semois-Chiers, doit permettre d'assurer la continuité écologique de l'habitat de la loutre d'Europe présente dans la Vallée de la Semois et de la protéger en lui évitant de passer sur la route. "On est à la frontière entre les communes de Vresse et de Bièvre, zone considérée comme point noir pour le passage des loutres. Ce loutroduc est une sorte de pont en bois, placé sous le pont des deux eaux, qui a pour but de favoriser leur passage", explique la porte-parole de WWF Belgique, Deborah Van Thournout.

La loutre d'Europe a besoin de 20 à 40 kilomètres de rivières et de rives pour se déplacer et se nourrir. "Les ponts dépourvus de berges constituent un tunnel sombre que l'espèce préfère éviter, en traversant la route, avec les risques de collision que cela comporte", poursuit Déborah Van Thournout. Le loutroduc permet à la loutre de s'engouffrer dans ce tunnel sombre en toute sécurité. Aux Pays-Bas, où l'espèce est plus fréquente, une étude a démontré que près de 28 % de la population de loutres meurt chaque année suite à une collision avec un véhicule.

Une dizaine de loutres ont jusqu’à présent été recensées en Belgique. Très discrète, l’espèce est en danger critique d’extinction en Belgique. Elle avait d’ailleurs totalement déserté la Flandre mais sa trace est à nouveau observée dans la vallée de l’Escaut depuis une dizaine d’années.

Cet aménagement devrait par ailleurs profiter aussi au renard, à la martre ou à l’écureuil.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be