Dinant : il poignarde son voisin !

La victime avait demandé son dû après avoir prêté de l’argent pour une caution locative

Sarah Rasujew
Dinant : il poignarde son voisin !
©RASUJEW

Gaëtan Vanheer, un habitant de Hastière-par-delà âgé de 28 ans, a écopé d’une peine de cinq ans de prison ferme devant la cour d’appel de Liège pour avoir tenté de donner la mort à Ruben à Dinant en 2020. Les deux hommes étaient voisins à l’époque. Ruben aurait prêté de l’argent à Gaëtan Vanheer pour une caution. Le prêteur aurait souhaité récupérer son dû. Le 22 juin 2020, Ruben s’est rendu au domicile de son voisin avec des connaissances dans le but de récupérer son argent. L’habitant n’était pas présent sur place et Ruben a rencontré la petite amie de celui-ci.

Lorsque Gaëtan Vanheer est rentré sur place, sa petite amie lui a signalé la visite du voisin. Elle aurait été fort nerveuse. Gaëtan Vanheer aurait alors, selon ses propres dires, "pété les plombs." Il s'est muni d'un couteau papillon et d'une matraque avant de se rendre chez ce voisin. Il était aux environs de 1 h 30 du matin lorsque Gaëtan Vanheer a commencé à invectiver Ruben en hurlant depuis le trottoir d'en face. Ruben est sorti et s'est dirigé vers l'autre protagoniste avec "l'idée de lui en coller une pour qu'il se calme."

Au moment de la confrontation, le suspect a exhibé un couteau papillon et l’a planté dans le bas ventre de Ruben. Des témoins sont arrivés sur place et Gaëtan Vanheer a pris la fuite. Il a été intercepté un peu plus tard alors qu’il se cachait dans les communs d’un immeuble. À la suite des faits, Ruben a subi une perforation gastrique post traumatique qui a dû être suturée. Il a été en incapacité de travail pendant plus de quatre mois après l’agression.

Le 9 juin 2021, le tribunal correctionnel de Namur, division Dinant, a condamné Gaëtan Vanheer à 4 ans de prison avec sursis probatoire pour ce qui excède la durée de la détention préventive. Mais la cour a estimé que cette peine était insuffisante à réprimer les faits. Le parquet général a requis l’arrestation immédiate du condamné qui faisait défaut à l’audience, mais la cour n’a pas accédé à cette demande.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be