Visage tranché avec une lame de rasoir et vendetta à Ciney : la loi du silence a triomphé

Des faits d’une rare violence ont opposé deux familles, en 2016. La loi du silence pratiquée par les protagonistes a conduit à des acquittements.

S.M
Visage tranché avec une lame de rasoir et vendetta à Ciney : la loi du silence a triomphé

Les faits ne datent pas d’hier et le tribunal en a tenu compte dans l’unique peine prononcée. Ceux-ci remontent au Nouvel An 2016, en région cinacienne. Ce jour de St-Sylvestre, Francq s’est invité au domicile de sa cousine, Sandra, où se trouvaient également deux autres personnes : Mike et Brondon. Une visite surprenante puisqu’un conflit, vieux de plus de 20 ans, oppose Francq aux autres membres de sa famille.

Dans ce contexte, comme on pouvait s'en douter, la situation a rapidement dégénéré. "Il y a eu une altercation car ils pensaient que je fumais un joint", expliquait Francq. "Brondon m'a coupé le visage avec un rasoir. J'avais la peau qui pendait. Heureusement, j'ai eu le temps de baisser un peu ma tête sinon j'étais égorgé", poursuivait celui qui conserve encore aujourd'hui une large cicatrice au niveau de la joue gauche.

Brondon contestait être l’auteur du coup de lame. Selon lui, cette estafilade n’aurait pu être faite que par Mike.

La suite est digne du far-west. Passablement énervé, Francq a brisé le pare-brise et une vitre d’une Mercedes présente. Un peu plus tard, plusieurs personnes débarquaient à Ciney pour mener une Vendetta. Fusil de calibre 12, club de golf et battes de base-ball faisaient partie de l’arsenal des vengeurs. Mais Francq niait avoir appelé ses proches.

"Dans ce milieu, c'est la loi du silence. La parole de l'un contre celle de l'autre", précisait le ministère public. Ce dernier avouait qu'il ne pouvait déterminer avec certitude le rôle de chacun. Seulement trois peines de six mois de prison ont été requises contre Francq, Mike et Brondon.

Le tribunal, lui, n’est pas allé jusque-là. Vu les déclarations contraires de chacun des prévenus et le manque d’éléments pour déterminer le rôle de chacun, tous ont été acquittés pour les faits de violence. Seule une simple déclaration de culpabilité a été prononcée à l’encontre de Francq pour avoir détruit la Mercedes.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be