Dinant : au cachot le jour de son anniversaire

Violences conjugales, outrages, menaces et destruction lui sont reprochés. La petite fête a dégénéré.

S.M
Dinant : au cachot le jour de son anniversaire
©D.R

Le moins que l’on puisse écrire est que ce Dinantais a le sens de la fête. Le 28 avril 2021, le jour de son anniversaire, il s’en est physiquement pris à sa compagne lors de la petite fête qu’il organisait avec d’autres personnes. Il l’a soulevée par le cou, plaquée contre le mur et poussée dans les escaliers.

Les forces de l’ordre intervenues sur place ce jour-là en ont aussi pris pour leur grade. Ce qui lui vaut d’être poursuivi pour des faits d’outrages, menaces et destruction en plus des coups et blessures volontaires. Depuis la cellule du commissariat dans laquelle il se trouvait, il s’adressait aux policiers via le parlophone. "Je vais vous retrouver et vous faire la peau. J’encule ta femme, etc. etc." a-t-il, entre autres, déclaré. "Il a également explosé la vitre en plexiglas et a écrit "Belges de merde" sur le mur de la cellule", ajoute le parquet de Namur.

"Les policiers me disaient aussi des trucs par le parlophone. Ils m'ont directement mis au cachot et ne voulaient pas que je fasse appel à un avocat", précise l'intéressé.

Le prévenu est quelqu'un de violent. Un second dossier le concernait ce mardi matin. Encore des violences conjugales qui remontent au 25 juin 2019. "Son casier judiciaire compte six condamnations, dont trois correctionnelles pour des faits de coups et blessures", précise encore le ministère public.

La défense plaide dans le même sens que le parquet de Namur, qui requiert trois ans avec sursis probatoire. Jugement le 5 octobre.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be